EDITION: Avril - Juin '07

BIOCONSTRUCTION 3









--------------------------- 3º Parte -------------------------
L’eau a la maison
-----------------------------------------------------------------







L’eau est source de vie pour tous les êtres vivants de la planète. Il est, de plus, le "dissolvant universel", car la molécule de l’eau a une grande facilité pour se lier à d’autres particules, étant tout aussi simple de les séparer, ou d’épurer l’eau.

Ibiza l’eau douce qui lui est nécessaire grâce au pétrole, car il faut déssaliniser l’eau pour approvisionner la population de l’île (dépensant beaucoup d’énergie = pétrole). En réduisant notre consommation d’eau, en réutilisant l’eau au maximum et en recyclant le reste, on réduira la consommation d’énergies fossiles (ainsi que les émissions de CO2).

RÉCUPÉRER L’EAU DE PLUIE
L’eau de pluie peut se stocker en citernes, soit sous la maison, soit en safareigs (bassins) comme cela se faisait autrefois, ou dans des citernes modernes extérieures qui sont à un prix très raisonnable et qui ,de plus peuvent servir de bassin ou de piscine en été.

RÉDUIRE LA CONSOMMATION ET RÉUTILISER LES EAUX DOMESTIQUES
Réutiliser les eaux usagées (de douches, lavabos, machine à laver) pour arroser les plantes du jardin, ou dans les w.c de la maison, est une manière de ne pas gaspiller notre précieuse eau potable. En tenant compte de ce que chaque personne consomé entre 20 et 25 m3 d’eau potable par an dans les w.c, ce qui suppose entre 30 et 45% de la consommation totale d’un foyer, cela est une économie importante, aussi bien du niveau économique qu’énergétique.






 

C’est simple et peu coûteux d’installer des systèmes domestiques qui stockent les eaux usagées en citerne ou dans un petit étang avec des plantes et des poissons (si possible hors de la maison pour éviter les effets magnétiques que peuvent avoir sur nous une grande accumulation d’eau, comme nous l’avons vu dans l’article no.2 de cette série), il est donc important d’utiliser des savons et détergents naturels ou biodégradables.

RECYCLER L’EAU DE LA MAISON
Une fois utilisée et réutilisée (eaux noires), il serait bien de recycler l’eau, c’est à dire, en lui enlevant les particules étrangères, en l’épurant.
Le faisant de façon à ne pas perdre les substances nutritives que contiennent ces eaux noires, afin qu’elles servent d’aliments pour nos plantes, ainsi nous compléterons le processus naturel de l’eau. L’épuration peut se faire par décantation, par filtration, et par l’áction biologique d’organismes comme les bactéries, algues, poissons et plantes.









À Ibiza, les maisons possédant une fosse septique selon la norme actuelle (dans laquelle se réalisent les processus de décantation et filtration), peuvent installer à sa sortie ce que l’on appelle un "filtre vert", ce qui est une façon de nettoyer l’eau (surtout des bactéries qui produisent les mauvaises odeurs caractéristiques à la sortie de la fosse septique), en utilisant très peu d’énergie, et de plus favorise la biodiversité.




Un "filtre vert" peut être par exemple un système de lagunage, composé d’une ou plusieurs lagunes où entrent les eaux noires, qui s’épurent par l’action des bactéries, plantes et poissons. Ce système peut être très décoratif, en lui donnant note Oefeng-shui à notre jardin. Une autre option est le système de lagunes aveugles de tourbe, dans lequel les lagunes sont remplies de tourbe ( terre végétale) et qui fonctionne par l’actiondes bactéries rhizomes des plantes semées dans la tourbe, et par l’effet de filtration de celle-ci. Cette méthode favorise la production de nombreuses plantes ayant besoin d’humidité comme les bambous ou les arums, donnant un aspect fertil et luxuriant à notre jardin. Si l’installation est équilibrée entre la quantité d’eaux noires que l’on va produire et les dimensions de notre système d’épuration, il n’y aura pas de problèmes et son entretien sera pratiquement nul.

 











Si nous n’avons pas la possibilité de réaliser de telles installations, nous pouvons prendre des habitudes plus conscientes, comme de récupérer l’eau des douches et des lavabos dans des seaux, et la verser manuellement dans les w.c, ou sur les plantes du jardin.

Si notre consommation serait proportionnelle à sa réutilisation et recyclage, nous n’aurions pas à nous préoccuper pour les restrictions d’eau ou pour réduire sa consommation, parce que tout cela serait un cycle constant. Nous serions rentrés dans un cycle durable.