EDITION: Février - Avril 2019

Vieillissement et élégance

Par Jerry Brownstein
Pour la plupart des gens, vieillir est synonyme de douleur, d’inconfort, de mauvaise mémoire, de solitude et, enfin, de mort. Vieillir est inévitable, mais des recherches ont montré que l’approche que l’on en fait peut avoir un impact considérable sur la manière de le faire. Maintenir de stéréotypes négatifs sur le vieillissement peut avoir un impact significatif sur notre qualité de vie et nous empêcher de vivre pleinement. Par contre, une vision positive peut contribuer à ce que notre apparence soit plus jeune, de même que nos sentiments et nos actions. Une compilation d’études récentes, conçues pour tester l’effet d’attitudes positives sur le vieillissement, révèle que toutes ont eu des résultats similaires. À maintes reprises, elles révélèrent que les personnes qui avaient une vision plus positive de la vieillesse étaient généralement plus fortes, plus flexibles, obtenaient de meilleurs résultats aux tests de mémoire et vivaient en fait plus longtemps.

Une étude remarquable sur ce phénomène a déjà eu lieu en 1981, lorsque huit hommes de soixante-dix et quelques années furent soumis à une expérience dans un monastère reconverti dans le New Hampshire, aux États-Unis. Les 8 étaient en assez bonne santé, mais l’âge avait fait ses ravages. Quelques-uns étaient voûtés par l’arthrite, d’autres marchaient à l’aide d’une canne. Ces hommes n’avaient aucune idée de ce qui les attendait, mais en franchissant la porte, ils ont dû sentir qu’ils entraient dans une machine à remonter le temps… qui les avait transportés plus de 20 ans en arrière, aux années 50. Les chansons qui passaient à la radio et les programmes populaires diffusés à la télévision en noir et blanc étaient ceux de cette époque. Tous les aménagements intérieurs, y compris les livres sur les étagères et les magazines qui étaient sur les tables, étaient là pour l’on pense et sente être en 1959. Ce fut la maison de ces hommes pendant cinq jours, tandis qu’ils participaient à une expérience radicale créée par un jeune professeur de psychologie nommée Ellen Langer.


Leurs journées étaient remplies de conversations sur les événements « actuels » de la journée… événements de 1959. Ils parlaient de sport, de politique, de musique et de films de l’époque présente… de 1959. Il n’y avait ni miroirs, ni vêtements modernes, ni photos, sauf des portraits de ces hommes quand ils étaient beaucoup plus jeunes. Tout était un montage pour créer l’illusion qu’ils étaient redevenus 22 ans auparavant. Avant leur arrivée, ils avaient subi divers tests pour déterminer les biomarqueurs de leur âge : force de préhension, dextérité manuelle, flexibilité, audition, vision, mémoire et cognition. Au bout des cinq jours, on leur refit subir les tests et ils se montrèrent plus flexibles, avec une meilleure dextérité manuelle, une meilleure posture et, peut-être la moins probable des améliorations, une meilleure vision. Ils furent observés par des juges indépendants avant et après, qui affirmèrent les voir beaucoup plus jeunes après ces cinq jours. Alors qu’ils attendaient le bus qui les ramenait chez eux, ces grands-pères quelque peu délabrés disputèrent spontanément un match de football énergique. Selon le professeur Langer, « les résultats étaient presque trop bons : c’était comme si ces hommes avaient vécu une cure miraculeuse à Lourdes. Ils avaient placé leur esprit à une époque antérieure et leurs corps les avaient suivis tout au long du voyage ».

Nous avons tous entendu le cliché selon lequel « l’âge n’est qu’un chiffre », mais des études comme celle-ci montrent que revenir en arrière psychologiquement peut également nous faire revenir en arrière physiquement. Cela ne signifie pas que nous ne vieillissons pas, mais que nous restons plus jeunes physiquement et mentalement plus longtemps que prévu. En combinant un mode de vie sain et des idées positives sur le vieillissement, il est très possible pour une personne de plus de 60 ans d’être en meilleure forme que beaucoup de la trentaine. Votre âge en années correspond bien au nombre de fois que vous avez fait le tour du soleil, mais votre âge biologique réel est déterminé par vos choix, vos habitudes… et votre attitude. Prendre soin de votre corps physique est, bien sûr, une partie essentielle du processus. Cela inclut manger sainement, faire de l’exercice régulièrement, réduire le stress et dormir suffisamment et bien. Toutes ces choses sont nécessaires pour un corps en bonne santé, mais il est également important d’avoir une attitude mentale qui associe âge mûr et stéréotypes positifs.


Nos esprits sont pleins d’idées préconçues négatives sur le vieillissement, qui nous disent ce que nous devrions attendre de nous-mêmes et d’autres à certains âges. Le Dr. Langer et ses 35 années d’expérimentation ont montré que le fait de modifier ces attitudes programmées peut inverser bon nombre des déclins physiques de la vieillesse. Sa célèbre expérience initiale réussit à le prouver en mettant ces hommes dans un environnement qui leur rappelait une époque où ils étaient plus jeunes, ce qui créa en eux une attitude mentale juvénile qui envoya des messages à leur corps, les faisant se sentir et agir comme s’ils étaient plus jeunes. Dans son livre « Dans le sens contraire des aiguilles d’une montre : santé consciente et pouvoir du possible », elle explique comment ses études suivantes ont montré qu’il existe de nombreuses façons de reprogrammer l’esprit afin de pouvoir arriver à l’âge mûr avec élégance, sans avoir à entrer dans une machine à remonter le temps. Nous devons juste être plus conscients de ce que nous pensons, disons et faisons.

Une des choses les plus importantes que l’on peut faire est de ne plus utiliser des expressions telles que « à mon âge ». Par exemple :
« Je suis assez en forme pour mon âge », ou : « Qu’attendez-vous de quelqu’un de mon âge ? ». Des phrases comme celles-ci renforcent nos préjugés programmés selon lesquels vieillir signifie que l’on est de plus en plus amoindri sous tous les aspects. Une autre chose à surveiller est de ne pas rester ancré dans le passé. Il est très bon de se rappeler de temps en temps quelque chose de drôle qui s’est passé dans le passé, mais beaucoup de personnes âgées passent leur temps à se plaindre du présent et / ou à parler du « bon vieux temps ». La meilleure règle en général est peut-être que si l’on se comporte comme le stéréotype de la typique personne âgée, il faut arrêter de le faire. Un exemple est que les personnes âgées font souvent des bruits de douleur et d’exaspération du genre « ouf ! », « Aaaay ! ». Il n’est pas nécessaire d’émettre physiquement ces sons, mais nous sommes formés à le faire, car on s’attend à ce que les personnes âgées le fassent. La solution simple : quand vous vous entendez proférer de tels sons… arrêtez de les émettre !


Etre plus conscients de ce que nous disons et faisons nous permet d’éviter de tomber dans le piège de devenir le stéréotype de la personne âgée. Le professeur Jeffrey Rediger, de la faculté de médecine de Harvard, résume : « Le Dr. Langer a ouvert une porte et nous fait comprendre que vieillir avec élégance,  force et bonne santé est quelque chose qui a son origine dans notre esprit et dans la façon dont nous évoluons dans ce monde. Nous pouvons changer nos images programmées de ce que nous semble être la vieillesse et de ce que nous ressentons pour la vieillesse, en créant de nouvelles images positives qui seront reflétées et manifestées dans notre comportement physique et mental ». •

« Vous n’arrêtez pas de jouer quand vous vieillissez…

Mais vous vieillissez quand vous arrêtez de jouer »