EDITION: Décember - Février '07

SERENDIPITY: DÉCOUVERTES INESPÉRÉS


DÉCOUVERTES INESPÉRÉS POUR ROGER DIXON








Roger Dixon, connu dans l’île pour ses peintures à l’huile très colorées, a toujours été un peu globe-trotter. Il part de nouveau d’Ibiza cet hiver pour le Cambodge, mais il a seulement acheté un billet aller.




Quand Roger parle de son projet à Sihanoukville, ville portuaire du Cambodge, on sent que cela l’intéresse vraiment. Beaucoup de gens de son âge sont satisfaits d’eux-mêmes, mais Roger est en train de changer totalement sa vie. Déménager pour un pays tropical en voie de développement est un défi, sans parler de fonder une ONG pour aider les enfants pauvres. Cette Organisation Non-Gouvernementale s’appelle "Projet de Peinture pour les Enfants Cambodgiens" et commença il y a deux ans durant son deuxième voyage dans ce pays du sud-est asiatique. Roger était en train de peindre sur la Plage Serendipia quand des enfants s’approchèrent de lui et lui demandèrent s’ils pouvaient peindre aussi. Il se rendit vite compte de la confiance en eux que donnait cette activité à ces enfants de familles pauvres qui venaient sur la plage pour vendre des fruits et des bracelets. Ce qui a commencé d’une façon si spontanée est devenue une organisation charitable sérieuse et couronnée de succès.

Une centaine d’enfants, entre cinq et quinze ans, viennent régulièrement peindre, et leurs travaux sont exposés dans une galerie en plein air sur la plage. Les tableaux sont vendus à 4 dollars, dont 1 va à Sokha Peng qui aide au développement du projet, 1 pour le matériel, et 2 pour l’enfant, ce qui est suffisant pour payer l’école et l’achat du riz pour la famille. Le projet donne aussi du travail à un second cambodgien, Sony, qui prépare chaque jour une bonne soupe pour les enfants et leur donne de l’eau potable. Sony apporte aussi beaucoup d’affection et d’attention aux enfants, ce dont ils ont tant besoin.





Roger dit que la plus belle réussite du projet est de voir la transformation des enfants. Leur estime de soi s’est énormément developpée, si bien que au lieu de se bagarrer entre eux, maintenant ils jouent et vont se baigner ensemble. La peinture leur a appris à se concentrer et c’est un magnifique échappatoire créatif puisqu’il leur permet de s’exprimer au travers des couleurs et des images. Un coup d’oeil jeté au livre des visites de la galerie prouve à quel point le projet a du succès auprès des touristes.




La plupart des gens qui visitent le Cambodge sont touchés par la chaleur et l’amabilité de ce peuple et spécialement des enfants. Roger souligne que ces enfants n’ont aucune des opportunités que nous pouvons avoir en occident. Le Cambodge est un pays extrêmement pauvre, détruit par des années de guerre et de génocide. La nouvelle génération est pleine d’espoir et d’énergie, mais le peuple est si pauvre que des parents en arrivent à vendent leurs enfants pour gagner quelques sous. La faim et l’abandon font de ces enfants des proies faciles à exploiter, spécialement dans un lieu comme Sihanoukville où le tourisme est en hausse massive.

Roger Dixon est venu pour la première fois à Ibiza en 1968, et il y a vécu heureux grâce à sa peinture dès les années 70. Ce n’est pas facile pour lui de quitter ce paradis méditerranéen, mais l’appel du Cambodge pour s’immerger complètement dans ce projet est encore plus fort. Et on peut voir clairement dans ses peintures cambodgiennes l’inspiration que lui donnent ces enfants et ce nouvel environnement asiatique.

Le Projet de Peinture pour les Enfants Cambodgiens a reçu un statut légal, ce qui permet de recevoir des dons. Ceux-ci peuvent se faire directement à CCPP, numéro de compte 10-212-009332-7, code Swift CABCKHPP, Cambodia Asia Bank, Ekreach Street, Sihanoukville, Cambodge.

L’adresse de la galerie est:
CCPP, Serendipity Beach, Sihanoukville, Cambodge.
Email de Roger: rogerthepainter@gmail.com






On peut voir une exposition des oeuvres de Roger tous les dimanches au coucher du soleil à Serendipity, avec vue sur la vallée de Morna.