EDITION: Août - Octobre 2018

Stephen Hawking - Le visage du courage

Par Jerry Brownstein
Stephen Hawking surmonta une maladie dégénérative pour devenir l’une des étoiles les plus brillantes du monde de la science. Ses idées contribuèrent à façonner la cosmologie moderne et inspirèrent un auditoire mondial de millions de personnes. En 1963, à l’âge de 21 ans, on lui diagnostiqua la maladie terminale du motoneurone ELA et les médecins lui dirent qu’il ne vivrait pas plus de deux ans. Cependant, il persévéra avec courage et une volonté indomptable, et mourut finalement le 14 mars, à l’âge de 76 ans. Sa brillante intelligence, associée à sa maladie, a fait de lui un symbole iconique des possibilités illimitées de l’esprit humain. Ceux qui vivent dans l’ombre de la mort sont souvent ceux  qui vivent le plus. Il en parle de la façon suivante : « Bien qu’il y ait eu un nuage couvrant mon avenir, j’ai découvert, à ma grande surprise, que j’appréciais la vie dans le présent plus qu’avant, et j’ai commencé à progresser dans mes recherches ». Il consacra sa vie à rechercher « une compréhension complète de l’univers : pourquoi est-il ainsi et pourquoi existe-t-il ? ».

L’esprit et l’imagination fertile de Hawking le conduisirent à créer plusieurs théories qui révolutionnèrent le domaine de la cosmologie (l’étude de la façon dont il a été formé et comment l’univers se comporte). En 1974, à l’âge de 32 ans, ses découvertes radicales l’amenèrent à être élu membre de la Royal Society. Cinq ans plus tard, il devint professeur Lucasien de mathématiques à Cambridge, probablement le siège le plus distingué de Grande-Bretagne, et une position occupée auparavant par le grand Isaac Newton. L’astronome de grande renommée Lord Rees, compagnon de Hawking, le connaissait bien personnellement mais aussi scientifiquement. Selon ses mots : « Stephen était loin d’être le typique scientifique excentrique et étranger au monde. Sa personnalité resta étonnamment déformée par sa situation physique. Sa carrière fut une inspiration croissante de réalisations ». Rees a ajouté : « Peu des successeurs d’Einstein, s’il en existe, ont tant fait pour approfondir notre connaissance de la gravité, de l’espace et du temps ». 

Mais malgré son grand succès académique, c’est son livre « Bref historique du temps » qui le conduisit à la célébrité. Publié en 1988, il est resté sur la liste des plus vendus du Sunday Times pendant 237 semaines, ce qui est sans précédent. Le livre s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires et a été traduit en 40 langues. Le livre décrit le monde complexe de la cosmologie en termes non techniques afin que tout lecteur puisse comprendre la structure, l’origine, le développement et la destination finale de l’univers. Des concepts cosmologiques tels que le Big Bang, les trous noirs, la relativité et la mécanique quantique sont devenus des connaissances générales grâce à son livre et aux vidéos qu’il en a faites.

Hawking fut l’un des meilleurs physiciens de son temps, et parmi ses nombreuses reconnaissances, il a remporté le prestigieux prix Albert Einstein. Mais peut-être plus important que ses réalisations scientifiques, ce fut l’inspiration qu’il donna au monde en se hissant au sommet de sa profession malgré un handicap qui laisserait la plupart d’entre nous occupés simplement à lutter pour survivre. En essayant d’expliquer son amour intense pour la vie et le miracle de sa survie, il a déclaré : « Je n’ai pas peur de la mort, mais je ne suis pas pressé de mourir, il y a tellement de choses que je veux faire auparavant ». •