EDITION: Août - Octobre 2018

La révolution de la technologie verte

Par Jerry Brownstein
Actuellement, la technologie est en train de changer nos vies de différentes façons, mais aucune n’est aussi surprenante ou importante que dans le domaine de l’énergie durable. Il y a une dizaine d’années seulement, les combustibles fossiles étaient les rois incontestés tant sur la route que dans la production d’électricité. Les voitures électriques et les sources d’énergie propres, telles que l’énergie solaire et l’énergie éolienne, étaient des concepts futuristes qui avaient très peu d’influence dans nos vies, mais cela a changé radicalement. Nous commençons à voir plus de voitures électriques sur la route, et il a été récemment prévu que les ventes de véhicules électriques dépasseront celles des voitures à essence d’ici 2038. L’énergie éolienne mondiale produit déjà plus d’électricité que les centrales nucléaires et l’énergie solaire connaît une croissance exponentielle d’année en année. Il s’agit d’un tournant surprenant qui a également été alimenté par un flux constant de technologies nouvelles et innovantes. Jetons un coup d’œil à quelques-uns des derniers développements de cette révolution technologique verte qui rend notre planète plus propre, plus saine et plus durable. 

Générer de l’électricité

La plus grande partie de l’électricité mondiale provient encore du charbon, du pétrole et du gaz naturel, mais les alternatives durables, en particulier l’énergie solaire, surpassent progressivement ces combustibles fossiles. De grands « parcs » solaires sont créés dans le monde entier et la technologie pour extraire et stocker l’énergie libre du soleil devient de plus en plus raffinée. Il existe d’énormes dispositifs solaires en Californie et dans d’autres États de l’ouest des États-Unis. Chacun englobe environ 10 millions de panneaux solaires et produit suffisamment d’électricité pour alimenter 200 000 foyers. D’autres encore plus grands sont en cours de construction en Chine et en Inde, ces pays essayant de mettre de côté leur dépendance au charbon. Il existe aussi, ici à Ibiza, des projets pour plusieurs parcs d’énergie solaire, et la construction du premier a déjà été approuvée près de San Miguel.

La production d’électricité solaire dans les maisons et les entreprises est un autre aspect de l’énergie propre bénéficiant des progrès de la technologie verte. Les panneaux solaires d’aujourd’hui sont beaucoup plus efficaces que ceux d’il y a dix ans, et ils sont aussi beaucoup moins chers. Cela a conduit à une expansion massive de l’énergie solaire en dehors du réseau, et le leader de cette tendance est Elon Musk et sa société Tesla. Ils ont stimulé l’innovation grâce aux batteries Power Pack qui facilitent et stockent plus efficacement l’énergie solaire excédentaire, ce qui permet de l’utiliser lorsqu’il y a moins de lumière solaire. L’un des inconvénients de l’installation de panneaux solaires sur le toit d’une maison est qu’ils ne sont pas très agréables à l’œil, mais une fois de plus, Tesla a trouvé une solution : des panneaux solaires intégrés dans d’élégantes tuiles. Non seulement ils offrent une bonne présentation, mais ils coûtent moins cher que les matériaux de toiture traditionnels, et ce, sans même tenir compte de la valeur de l’électricité qu’ils produisent.

Le vent et les vagues sont également des sources croissantes d’énergie électrique propre. L’énergie éolienne est devenue économiquement compétitive avec d’autres sources grâce à l’amélioration de la technologie des turbines géantes et des systèmes de stockage et de distribution de l’électricité. La plupart des premières installations éoliennes se faisaient sur terre, mais maintenant la tendance est de les installer en mer où elles n’interfèrent pas avec la vie des gens. Actuellement, plus de 100 parcs éoliens marins sont créés dans le monde entier. Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont en tête en Europe, tandis que le Japon, la Chine et les États-Unis se concentrent également sur la façon de tirer parti de l’énorme potentiel des parcs éoliens marins.

La mer est aussi la source d’une nouvelle technologie qui capte l’énergie des vagues des océans et la convertit en électricité. Cette technologie s’appelle Kinetic Wave Power, et la première grande installation est en cours au Danemark. Ces machines sont équipées de grands flotteurs qui se déplacent de haut en bas au rythme des vagues, et leur mouvement alimente les générateurs électriques. Les experts disent que si nous pouvions capturer ne serait-ce qu’un 0,1% de l’énergie cinétique de la marée océanique, cela fournirait plus de 100% de nos besoins énergétiques globaux.

Transport

Les projections que les véhicules électriques prendront sur les routes dans les décennies à venir sont basées sur des améliorations techniques qui les rendent plus pratiques. Les batteries deviennent plus légères et plus efficaces, permettant aux voitures d’aller beaucoup plus loin à chaque recharge. L’un des grands défis a été l’inconvénient de la recharge, qui prend beaucoup de temps. Une fois de plus, c’est Elon Musk et sa compagnie Tesla qui ont pris l’initiative de construire un réseau de super-stations avec une recharge high-tech qui est trois fois plus rapide que l’actuelle. Ils ont récemment ouvert les deux premières stations en Californie, et d’autres sont en cours de construction aux États-Unis et en Europe. Ici, à Ibiza, le gouvernement des Baléares a adopté un plan visant à interdire l’achat de voitures diesel à partir de 2025. Cette interdiction s’étendra aux voitures à essence en 2035, dans le but de rendre les Baléares entièrement électriques d’ici 2050. Mais il ne s’agit pas seulement de voitures changeant à l’énergie électrique, les premiers bateaux du monde de containers entièrement électriques et libres d’émissions (connu sous le nom de « Tesla des canaux ») ont commencé à fonctionner dans les ports néerlandais d’Anvers, Amsterdam et Rotterdam. Madrid a lancé une flotte de bus électriques et Tesla travaille sur une semi-remorque électrique haute performance, plus rapide et moins coûteuse à utiliser que les camions diesel.

Bien sûr, il y a déjà des trains qui fonctionnent à l’électricité, mais la société française Alstom est allée plus loin en développant le premier train à hydrogène au monde. Le Hydrail a des cellules de combustible qui sont situées dans la partie supérieure du train combinant l’hydrogène avec l’oxygène pour produire de l’électricité avec zéro émission. Le train a été testé avec succès en Allemagne et entrera en service dans un avenir proche. 

Et en parlant de l’avenir, Tesla avance encore une fois dans le développement d’un système de transport ultra-rapide baptisé Hyperloop. Il est basé sur un long réseau de tubes au-dessus du sol qui sont remplis d’air à très basse pression et qui permet à des capsules de la taille d’un bus de circuler à travers les tubes à des vitesses supérieures à 1000 km/h. L’objectif de Tesla est de « déplacer les gens et les marchandises à des vitesses qui n’ont jamais été considérées possibles, et de rendre le monde plus petit, plus propre et plus efficace ». Il est clair que tout cela ressemble à de la science-fiction, mais la révolution technologique verte rapproche rapidement notre avenir de notre présent, alors attachez vos ceintures et profitez du voyage. •