EDITION: Avril - Mai '06

MÉDITATION: De la chenille au papillon









Le devoir de la civilisation sera
de développer une comprensión
spirituelle plus profonde.

(Arnold Toynbee)
---------------------------------------------------------------------------------------------
















Normalement, le concept que nous avons de nous-même découle de tous les aspects qui nous caractérisent comme individus, notre corps et son apparence physique, notre histoire, notre nationalité, nos rôles, notre travail, notre statut social et économique, ce que nous possédons, ce que les autres pensent de nous, etc.
Nous trouvons aussi notre identité par les idées et les sentiments que nous avons par notre foi, nos valeurs et opinions, nos conceptions et idées, par nos dons de créativité et intellectuels, par notre caractère et notre personnalité.














Ce sont, avec beaucoup d´autres attributs, les aspects de notre vie qui contribuent à faire nos propres expériences. Notre existence et liée à une énorme quantité de conditions! Nous pensons ètre libres, mais dans le fond nous sentons que notre liberté est un mensonge, et que nous sommes attachés à ces conditions de bien de manières.
Notre identité est continuellement soumise au cours de notre vie, elle peut ètre offensée à n´importe quel moment, et à besoin en permanence de protection, aide et défense.
 
De plus, de comment nous faisons notre propre expérience dans le monde, nous trouvons la signification de nous-mêmes par le fait de ces expériences.
Si l´expérience existe, cela signifie que la personne qui la faite existe, un "je" qui peut expérimenter. Ce qui se passe dans mon esprit lui donne un sens parce que je suis son sujet. Cependant, quel est exactement ce " je"? J´utilise le mot "je" des centaines de fois par jour, je pense, je vois, je sens, je veux dire, je sais, ou je me souviens. Je sais exactement ce que je veux avec ce "je" jusqu´à ce que j´essaie de le définir. Là commencent les problèmes. Chercher le "je" est comme chercher une source de lumière dans une pièce obscure avec une lanterne. On y trouverait les objets divers de la pièce sur lesquels se serait posé le rai de lumière de la lanterne. La même chose arrive si je tente de trouver le sujet de mes expériences. J´y trouverais diverses idées, images et sentiments qui améneraient jusqu`a l´angle visuel de l´attention. Cependant, ceux-ci sont seulement les objets de l´expérience, et pour cela ne peuvent ètre le sujet de l´expérience. Bien que, aucun ne pourra jamais ètre reconnu comme objet de l´expérience, mais peut ètre reconnu d´une façon encore plus intime et directe.







Quand l´esprit est tranquille, quand toutes les pensées, sentiments, comparations, opinions et souvenirs que nous utilisons normalement pour évaluer se sont disipes ce qu´il reste alors est pur sujet sans objet. Dans cet état, vous trouverez l´essence de l´ètre ou de la conscience.
Vous vous rendrez compte alors que cela est votre vrai "ètre". Vous n´êtes pas un être sans conscience, vous êtes conscience. Cette essence de l´identité n´a rien à voir avec la part unique de chaque individu, au contraire elle est la même pour tous.













La lumière de conscience qui brille en vous, que vous appellez "je" est la même que moi j´appelle "je".
Ainsi, nous sommes un! Cet être essentiel est éternel, il ne change jamais. C´est la vraie conscience et la vraie conscience est infinie.

La méditation est un procédé dans lequel la personne qui médite peut arriver à cette profonde connaissance se faisant ainsi conscient de lui même. Par la méditation une personne peut développer ce qui d´une autre manière serait quelque chose en puissance.
 
La chenille se convertit en papillon!














Dassana a enseigné la méditation à Ibiza, en Hollande et en Allemagne.

www.meditationincelebration.com