EDITION: Octobre - Décembre 2017

Le souffle de la vie

Par Sabina Brownstein
Apprendre à respirer correctement peut avoir des effets positifs considérables, aussi bien physiquement que sur un équilibre émotionnel et de nombreuses études à ce sujet l’ont prouvé, entre autre l’étude sur le cœur Farmingham, qui a surveillé des milliers de participants pendant 30 ans, et qui démontre que l’un des facteurs le plus important pour une bonne santé et la longévité, est la façon dont on respire. Respirer correctement est essentiel pour maintenir les niveaux d’oxygène et l’envoyer aux cellules du corps, où se crée l’énergie. En outre, c’est incroyablement un 70 % de l’élimination des déchets de l’organisme qui se produit par la respiration.

Malheureusement, la majorité de la population ne reçoit pas tous les avantages de la respiration et, en fait, n’utilise en moyenne qu’un 20 % de sa capacité pulmonaire. La bonne nouvelle, c’est que les mauvaises habitudes de respiration peuvent changer avec la pratique, et la première étape consiste à comprendre comment fonctionne notre système respiratoire. Une analogie utile est de penser aux poumons comme à un soufflet que l’on utilise pour attiser le feu. Lorsque l’on ouvre le coffre, il se crée, à l’intérieur, un vide qui absorbe l’air. Puis l’on comprime le soufflet pour forcer l’air à sortir (et aider à alimenter le feu).

Les poumons fonctionnent de façon similaire. Juste sous les poumons, Il y a un muscle appelé diaphragme. Lorsque l’on inspire, c’est que ce muscle est poussé vers le bas, créant un effet sous vide qui absorbe l’air dans les poumons (comme l’ouverture d’un soufflet). Lorsque le diaphragme se détend vers le haut, il tire l’air, provenant des poumons, vous faisant expirer (de même qu’à la fermeture du soufflet). On peut le voir clairement en observant un bébé qui dort sur le dos. Pour inspirer, son ventre se lève parce que le diaphragme pousse vers le bas. Lorsqu’il expire, son ventre se dégonfle à nouveau doucement pour pousser le diaphragme vers le haut. Ventre qui se gonfle = air qui entre ; ventre qui se dégonfle = air qui sort.


Cette « respiration abdominale » est la façon correcte de respirer, mais la majorité des gens a perdu ce rythme naturel de la respiration et au lieu de celle-ci, ne respire que de façon courte, avec la partie supérieure de la poitrine. Respirer superficiellement avec la poitrine apporte beaucoup moins d’air à chaque souffle, donc pour compenser, le corps humain prend des respirations plus nombreuses. Ce mode de respiration courte et peu profonde comprime les vaisseaux sanguins et apporte ainsi moins d’oxygène au cerveau, au cœur et autres organes. En outre, les exhalations sont moins fortes et n’éliminent pas assez de toxines qui s’accumulent dans le corps.

Il suffit de porter son attention sur la respiration pour corriger tout cela. Chaque matin, avant de commencer la journée, prenez un moment pour observer votre respiration. Asseyez-vous sur le lit, fermez les yeux, sentez comment votre abdomen va inspirer... et sentiez comment il descend à l’expiration. Tout en continuant à observer ce rythme naturel et doux de votre respiration... et détendez-vous. Tout au long de la journée, essayez d’être conscient de temps en temps de votre respiration et, si elle n’est pas abdominale, alors essayez de la rectifier. Au fil du temps, cette façon naturelle de respiration redeviendra la normale en vous.

Un autre excellent exercice de respiration est la respiration relaxante 4-7-8. Vous pouvez la pratiquer quand vous le voulez pour libérer le stress ou tout simplement pour vous détendre. C’est aussi le moyen idéal de commencer une méditation. La première chose est de faire en sorte que le bout de la langue touche le palais, juste sous vos dents de devant et de l’y maintenir tout au long de l’exercice. Ceci complète votre circuit respiratoire interne. Puis, expirez de forme totale faisant un grand bruit, « fffffuuuu ». Puis fermez la bouche et inspirez par le nez en comptant jusqu’à QUATRE… et retenez votre respiration, comptant jusqu’à SEPT. Enfin, expirez par la bouche (fffuuuuu) comptant jusqu’à HUIT. Répétez le cycle quatre fois, en utilisant le même rythme ou la cadence en comptant jusqu’à 4, 7 et 8.

Apprendre à respirer correctement est l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces de rééquilibrer et dynamiser votre système tout entier. En changeant consciemment le rythme et la profondeur de votre respiration, vous offrirez plus d’oxygène et de vie à chaque cellule de votre corps. Cela aidera également à réguler votre rythme cardiaque, la pression sanguine, la circulation et la digestion. Des études montrent que respirer plus profondément active la « réponse de relaxation » du corps, un état physiologique de paix qui vous permet de répondre avec plus de calme dans les situations de stress. Une excellente façon de commencer à ressentir ces bénéfices est de créer une pratique quotidienne qui intègre la respiration salutaire dans votre vie, tout en apaisant votre système nerveux et en énergisant votre corps de façon naturelle. •