EDITION: Octobre - Décembre 2016

Faites de beaux réves

Sabina Brownstein
Vous souvenez-vous de vos rêves et en comprenez-vous les messages, ou avez-vous du mal à vous en souvenir et à les interpréter ? Des études scientifiques ont montré que tout le monde rêve, même les personnes aveugles. En fait, la plupart d’entre nous passons environ 20 % de notre temps total de sommeil à rêver, ce qui signifie que nous rêvons au moins une heure et demie presque toutes les nuits. Il est normal d’avoir une moyenne de quatre ou cinq rêves par nuit, avec un minimum de deux jusqu’à un maximum de neuf. Ceux qui disent qu’ils ne rêvent pas, ont, en fait, juste de la difficulté à se souvenir de leurs rêves.
 
Même si nous ne nous en souvenons pas, ces rêves restent nécessaires pour maintenir notre équilibre émotionnel et physique. Les rêves se produisent habituellement pendant le sommeil REM (mouvement rapide de l’œil), et des études ont montré que, lorsque nous n’entrons pas suffisamment dans cet état de somnolence, nous devenons nerveux et manquons de concentration. Dans les cas extrêmes, les personnes qui manquent de sommeil REM peuvent avoir des hallucinations et ressentir des symptômes psychotiques. Les rêves ne sont pas seulement importants pour la santé et le bien-être, ils sont aussi une merveilleuse source de fantaisie, d’aventure et de romance. Mais l’aspect peut-être le plus intéressant des rêves est qu’ils peuvent aider à démêler les choses du passé, ou encore prédire ce qui arrivera dans le futur. Mais tout d’abord, il faut être capable de s’en souvenir.
 
Certains se souviennent de leurs rêves avec facilité, mais la plupart d’entre nous oublions le rôle que nous avons joué dans nos drames nocturnes. Il est utile de disposer de techniques qui aident à se souvenir des rêves. De même que les acteurs mémorisent leurs rôles, les rêveurs doivent aussi avoir des techniques pour ne pas oublier leurs rêves. De nombreuses études ont montré que les gens qui se réveillent pendant le sommeil REM se trouvent au milieu d’un rêve et ne peuvent donc se souvenir que de bribes. Ceux qui se réveillent plus de cinq minutes après le sommeil paradoxal sont capables de se souvenir de fragments de leurs rêves. Par contre, les gens qui se réveillent immédiatement après ce sommeil paradoxal sont capables de raconter leurs rêves dans leur intégralité avec détails. C’est dans les premières secondes qui suivent le réveil que le rêve est le plus intense. Cela signifie que la façon de se souvenir des rêves est de les écrire, dès le réveil, alors qu’ils sont encore frais dans la mémoire. Il est utile d’avoir un stylo et papier à côté de votre lit si vous voulez noter tous les détails dont vous pouvez vous souvenir. Une fois écrits ces quelques événements fondamentaux du rêve, il sera plus facile d’en mémoriser d’autres parties.
  
Au fur et à mesure que vous acquerrez plus d’expérience pour vous souvenir des rêves normaux, il sera possible de vouloir apprendre à avoir des rêves lucides. Ce sont les rêves dont l’on prend conscience pendant le rêve lui-même, et où l’on est donc au moins partiellement éveillé dans le drame du rêve. Cela permet d’explorer le monde des rêves avec clarté, tout ce qui se voit, s’entend, se touche et se goûte avec autant d’authenticité que dans la réalité. Cela donne également la possibilité d’avoir un certain contrôle sur ce qui se passe dans le monde virtuel du rêve. Les experts en rêves lucides peuvent réaliser tous leurs fantasmes au cours de leurs frasques nocturnes. De nombreuses personnes sont capables d’avoir des rêves lucides, mais très peu feront l’objet d’une formation pour apprendre comment le faire. Pour la plupart d’entre nous, il est plus que suffisant d’apprendre à nous souvenir de la majorité de nos rêves normaux.
 
La meilleure motivation pour écrire nos rêves est celle de pouvoir connaître les précieux messages qui existent dans notre subconscient. Tenir un journal de rêves nous donnera une vision plus claire sur nous-même, et il peut devenir notre carnet personnel de sagesse. Carl Jung estimait que la vraie connaissance de soi venait de l’observation et l’interprétation d’une série de rêves pendant une période de temps définie afin de pouvoir commencer à générer une liste des thèmes récurrents de la vie. Tous les rêves peuvent être un portail qui permet de regarder vers l’intérieur, et un journal de rêves est un excellent moyen d’enregistrer ces déplacements intérieurs. Il existe de nombreux conseils et théories sur la meilleure façon d’interpréter les rêves. Un qui fonctionne très bien est savoir que tous les événements sont en quelque sorte liés à soi, même si ce qui se passe dans le rêve ne semble rien avoir à voir avec soi.  Avoir plus confiance en ses sentiments qu’en son esprit permet que les émotions du rêve vous montrent ce qu’ils signifient. En faisant cela régulièrement vous pourrez vous souvenir de vos rêves plus facilement et comprendre les messages qui vous sont destinés. Comme pour tout le reste, la pratique fait le maître. Faîtes de beaux rêves ! •