EDITION: Décembre - Février 2016

Bonnes vibrations

Jerry Brownstein

La physique quantique nous apprend que tout dans notre monde est constitué d’énergies vibratoires transportant l’information. Nous savons aussi que les vibrations similaires s’attirent entre elles, de la même manière que deux diapasons avec la même note résonnent ensemble. Et que cela signifie-t-il dans votre vie et la mienne ? Cela signifie que les vibrations que vous projetez à travers vos pensées et vos sentiments attireront dans votre vie ce même genre d’énergies de l’univers… Qui se ressemble s’assemble. Quand vous cultivez vos pensées et vos sentiments pour qu’ils soient positifs, ils attirent des choses positives dans votre vie, mais si vous émettez des pensées et des sentiments négatifs, vos expériences seront également négatives. Cela pourrait certainement donner un sentiment de puissance et est même soutenu par la physique quantique théorique, mais y a-t-il des preuves scientifiques solides que ce pouvoir existe vraiment ? Les premiers indices d’une réponse à cette question se trouvent dans l’endroit le plus évident… Dans la substance qui imprègne tout notre monde physique… L’eau.
 

 
La science traditionnelle ne tient pas compte de la puissance de l’énergie vibratoire et affirme que tout ce qui se passe dans notre monde est le résultat d’interactions physiques. Jacques Benveniste fut un chercheur médical hautement respecté qui avait toujours suivi cette pensée conventionnelle. Toutefois, il commença à avoir des doutes quand il se consacra à étudier la médecine homéopathique et son étrange façon de fonctionner. Très brièvement, la théorie en homéopathie repose sur deux principes fondamentaux. Le premier est la loi des semblables, qui établit qu’une substance qui provoque une maladie ou un malaise physique spécifique peut être préparée de façon à soigner les gens qui souffrent de cette même maladie. En fait, le mot même homéopathie signifie souffrance (pathie) similaire (homéo).
 
Le deuxième principe fondamental de l’homéopathie est que plus la substance qui guérit est diluée, plus elle se fait forte, telle une démarche de potentialisation, par laquelle la substance guérissante est diluée dans l’eau à plusieurs reprises tout en agitant vigoureusement. Comme conséquence de toutes ces dilutions, la majorité des remèdes homéopathiques ne contient pas une seule molécule de la substance originale… zéro, rien du tout… et cependant, ils fonctionnent. La science conventionnelle ne pouvant comprendre que des réactions purement physiques, vous pouvez imaginer que le monde médical considère cela ridicule, considérant comme pure illusion, un remède ne contenant rien du remède chimique original.
 

 
Et, cependant, le fait est que les remèdes homéopathiques continuent à guérir les gens depuis plus de 200 ans bien que ne contenant pas d’ingrédients « actifs ». Cela fascinait Benveniste, qui fit face au dédain de ses collègues conventionnels et se lança à découvrir ce qui permettait à ce remède non physique de guérir des causes physiques. En 1988, il publie les résultats de ses études approfondies, montrant que l’anticorps qui avait été dilué, au point qu’il n’en resta pas une seule molécule, était resté totalement efficace. Bien sûr, l’établissement médical se souleva contre cette hérésie. Cette citation de la publication médicale réputée « Lancet » en dit long : « Qu’est-ce qui pourrait être encore plus absurde que l’idée qu’une substance puisse être thérapeutiquement active à des dilutions telles que le patient n’en reçoive sûrement pas une seule molécule ».
 
Pour contrer ces attaques, Benveniste fit en sorte que d’autres laboratoires reprennent ses expériences dans les conditions les plus strictes, et dans chaque cas, les résultats ont été confirmés. Cela ne fit pas taire ses détracteurs, qui étaient fortement soutenus par l’industrie pharmaceutique craignant de perdre de grands bénéfices si les remèdes homéopathiques peu coûteux s’avéraient efficaces. En 2001, un consortium de quatre laboratoires européens se fixa pour objectif de prouver une fois pour toutes que Benveniste se trompait. Ils employèrent les méthodes scientifiques les plus impeccables… Mais finalement, les résultats vinrent effectivement confirmer les travaux de Benveniste. L’un des principaux chercheurs de cette équipe a dû admettre : « Malgré mes réserves contre la science de l’homéopathie, les résultats m’obligent à suspendre mon discrédit et à commencer à chercher une explication rationnelle à nos résultats ».
 

 
Telle « explication rationnelle » est que l’eau dans le remède homéopathique est capable de conserver les informations reçues au contact de la substance de guérison. En d’autres termes : l’eau possède une mémoire. Elle peut « retenir » les données vibratoires du remède original y utiliser cette mémoire pour créer la guérison. Il s’agit d’une preuve évidente que les vibrations non-physiques ont le pouvoir de changer la réalité matérielle physique. Une nouvelle étude publiée par l’Université de Stuttgart en 2014 indique que ces vibrations non physiques peuvent provenir des pensées et des émotions que nous projetons en tant qu’humains. L’étude utilisa une méthode révolutionnaire qui rend la structure moléculaire d’une goutte d’eau rapidement visible. Ils découvrirent que chaque goutte contient un caractère unique qui reflète les vibrations auxquelles elle a été exposée. Dans une expérience, plusieurs personnes créèrent des gouttes d’eau de la même source. Les résultats montrèrent que toutes les gouttes que vous créez seront semblables, l’eau reflétant votre vibration. Cependant, les gouttes créées par une autre personne ne ressemblent en rien aux vôtres, et celles de chaque personne différaient de celles des autres. De toute évidence, l’eau pouvait capturer et « rappeler » les données de vibrations de chaque individu, la « signature » de chaque personne étant unique.
 

 
Ces nouvelles études confirment la recherche révolutionnaire du Dr. Masaru Emoto, sur lequel j’ai écrit plusieurs fois dans d’autres articles. La science pionnière prouve sa théorie que tout dans notre monde est le reflet de l’énergie de vibration avec laquelle il entre en contact. Cela signifie que nous avons le pouvoir de transformer notre vie à l’aide de notre conscience pour changer les vibrations que nous émettons. Les nuances de la pensée positive et les sentiments attirent les personnes et les situations positives. Cela fait des siècles que la sagesse traditionnelle le dit, et maintenant des scientifiques ayant le courage de défier la pensée conventionnelle apportent cette sagesse à la lumière. •