EDITION: Juin - Août 2014

Musique pour vos oreilles

Texte: Cat Weisweiller
 
Il est scientifiquement démontré que la thérapie musicale soulage de nombreuses conditions physiques et physiologiques, par exemple le traumatisme cérébral, l’Alzheimer, l’autisme et le TDAH (Trouble pour Déficit d’Attention et Hyperactivité). Et nous pouvons nous fier à un compositeur de ce style de musique ici même à Ibiza. Il s’appelle Ingmar Hansch, et ibiCASA a eu le plaisir de le rencontrer pour parler de son travail.
 
Ingmar est né en 1971 à Leipzig (Allemagne) où il a grandi. Fils d’une directrice de télévision et d’un professeur de musique, il commence à composer des morceaux sur son piano dès l’âge de 10 ans. Quelques années plus tard, sa prédisposition académique le mène à l’Université de Cologne pour étudier mathématiques, anglais et science économique. Cependant, à la fin de ses études universitaires il a encore plus d’envie de composition, technique et production de musique. Sa carrière l’a amené à travailler avec toutes les principales compagnies discographiques, comme BMG, Sony, Warner et Virgin.
 

 
Entre 1995 et 2000 il fait des aller-retour à Ibiza, présentant plusieurs merveilles musicales, y compris sa participation aux albums 3 et 7 du Café del Mar. Parmi celles-ci l’on trouve certains airs chill-out, certainement des plus précieux de tous les temps : More Than Ever People et Out of Time, qui sont passés dans les publicités de Vodafone. Il suffit d’ajouter que son nom a paru comme producteur et musicien (clavier/piano) dans plus de 200 thèmes lancés ces années-là.
 
En 2000, il s’installe définitivement à Ibiza et monte la maison de disques Open Mind Music, puis Movin’ Sounds Ibiza en 2002. Dans cette dernière, il offre actuellement son studio en association avec ses talents de compositeur et producteur. En 2004, il fonde une plate-forme musicale basée sur des thèmes de l’environnement appelée Greenheart Music, en collaboration avec la Casita Verde. Prenant ses racines dans l’île, il sentit le besoin d’un accroissement spirituel, en pratiquant la méditation, le bouddhisme et la vie holistique.
 

 
Il connaît sa femme, Mie, en 2005, et ont leur fille, Liva, en 2007. En 2010, l’envie d’un nouveau défi intellectuel pousse Ingmar à étudier une carrière de psychothérapie d’où il sort avec le titre de psychothérapeute, coach de vie et thérapeute de conduite cognitive. C’est à partir de cela que son vif esprit logique, son talent musical et ses capacités thérapeutiques fusionnent à la perfection dans sa production de la thérapie musicale : « Je voulais étendre mon amour pour la musique jusqu’à l’appliquer de façon thérapeutique ». Les fréquences « solfeggio », qui ont un effet aussi bien au niveau cellulaire que neuronal, sont la base de ce travail. Cependant, il faut reconnaître que ces fréquences en elles-mêmes, oubliant la thérapie qu’elles peuvent apporter, sont d’une audition assez austère, Ingmar a soigneusement intégrées (comme seul peut le faire un esprit mathématique) ces fréquences modulées dans un contexte musical harmonieux et agréable. « Les thèmes utilisent des fréquences graves pour créer un état de relaxation, mais aussi pour activer et maintenir l’esprit en alerte. Il y a des sons stéréo qui ont pour but de synchroniser les hémisphères cérébraux, de même qu’ils sont utilisés en thérapie de traumatisme ».
 

 
Sa longue liste de thèmes comprend l’intuition, la transformation, les défis relationnels, la transition, l’illumination et la guérison. Certains sont faits pour relaxer, d’autres pour revitaliser, d’autres pour rendre la perspective, d’autres pour activer la capacité des personnes à résoudre des problèmes, et d’autres encore pour accompagner la méditation ou la visualisation. Un de ses favoris, inspiré par sa propre expérience en tant que père, s’intitule : Relaxation for Babies and Parents (Relaxation pour Bébés et ses parents). Pour le grand soulagement de beaucoup de pères et mères épuisés ou anxieux, après 15 minutes de leur mettre cette musique, presque tous les bébés dorment profondément. Le TDAH est un autre trouble qui affecte de plus en plus de gens. Pour ceux qui en souffrent, les règles diététiques et la thérapie musicale donnent de très bons résultats. « Pour les enfants qui souffrent de TDAH, la musique leur apporte attention et concentration, réduit l’hyperactivité et aide les relations sociales. La musique est rythme, le rythme est structure, et la structure est calmante pour un cerveau atteint de TDAH, l’obligeant à s’efforcer à se contrôler et se maintenir sur le droit chemin ». Cela est la musique pour les oreilles de nombreux parents anxieux… •