EDITION: Avril - juin 2014

Collaboration entre fermes locales agricoles écologiques

Texto: Cat Weisweiller


A partir du 30 avril, deux des exploitations agricoles écologiques les plus significatives de l’île, Can Parades et Can Muson, vont unir leurs efforts. ibiCASA leur a rendu visite afin de parler de cette prochaine et prometteuse collaboration.

Toni Riera Tur de Can Parades, à San Miguel, est ibicenco de pure souche. Il a réussi à amplifier le terrain qui entoure la maison où il a grandit, et où il vit toujours, d’un petit potager familial qu’il a transformé en grandes étendues de terrain cultivées dont il prend amoureusement soin actuellement. Le tout fait selon les règles écologiques, c’est-à-dire sans utiliser de fertilisants, pesticides, transgéniques ni radiation.

Lors de son ancienne profession de commerçant, il ne pensait pas devenir un jour agriculteur écologique. Et cela, jusqu’à l’apparition de son ex-compagne Karen, récemment débarquée de sa terre natale, les Etats Unis, et apportant avec elle l’enthousiasme du nouveau concept des produits écologiques. Toni, aussi, adopta rapidement ce concept et dès lors se voua à l’agriculture écologique, fournissant surtout des clients étrangers dans toute l’île. Dix ans après, à ses marchés fort appréciés (mardi et samedi matin), une moyenne de cent personnes passent sa porte chaque semaine. Finalement, il est connu pour son approche et son affinité avec ses clients et pour ses bonnes initiatives de coopération, comprenant un programme d’investissement mutuel par lequel ses clients furent invités à financer l’achat de poules, vignobles et arbres fruitiers en échange de produits frais pour la valeur de leur apport.

Cependant, Toni qui vit avec ses parents, sa compagne et deux enfants (de deux et cinq ans), a dernièrement pris la décision de se simplifier la vie et dédier plus de temps à sa famille, sans parler de sa grande passion: la navigation. « Cela fait 13 ans que je travaille six jours par semaine. Il est temps de donner priorité à ma vie de famille ». Pour y arriver, il ouvrira les portes de la boutique de sa ferme pour la dernière fois le mardi 29 avril. Mais que va-t-il se passer désormais avec sa fidèle clientèle ?





Et bien c’est le moment où intervient María Marí Colomar de Can Muson. Toni cultivera ses fruits et légumes avec le même amour de toujours, mais il les apportera à María pour qu’elle les distribue et les vende avec l’aide de Karen. Ses clients recevront les mêmes produits, aux mêmes conditions et prix qu’auparavant, avec la possibilité d’accéder à beaucoup plus de produits qu’offre María, comme viande, fromages, confitures, pain, biscuits, vin et hierbas, tout cela écologique. Comme présidente de l’Association des Producteurs de l’Agriculture Ecologique de l’île, et diplômée comme productrice écologique (pour lequel elle est soumise à de strictes inspections semestrielles), il n’y a aucun doute que María soit la personne idéale pour les fidèles adeptes de Toni de Can Parades. Les animaux vendus pour la viande écologique sont tous 100% d’origine ibicenca, et reconnus comme appartenant à des variétés ancestrales de l’île. Ce qui fait que la chair soit plus savoureuse et saine, de plus de conserver et aider énormément la production locale.

De même que dans le cas de Toni, le chemin de María vers l’agriculture écologique fut inattendu. Née et élevée aussi dans l’île, pendant plusieurs années elle se consacra à la décoration d’intérieur dans une boutique à Santa Eulalia. Puis un jour prémonitoire, un homme qui visitait sa boutique lui proposa de l’accompagner, le jour même, à un cours sur la culture des légumes écologiques. Totalement désintéressée par ce sujet, elle lui répondit avec étonnement: « Et pourquoi j’irai, qu’est-ce que cela va m’apporter ? ». La réponse fut simple: « Ecouter ».. Elle rentra chez elle, y pensa et se rendit compte que « Ecouter » était  une proposition assez simple et suffisante pour attirer sa curiosité. C’est ainsi qu’elle assista au cours ce jour-là et c’est ce qui changea brièvement la destinée de sa vie. Elle fut impressionnée par les gens qu’elle y rencontra, car ils étaient tranquilles et pacifiques, d’une certaine manière très différents des clients qu’elle avait connus pendant des années, toujours pressés et parfois même agressifs. En sortant du cours elle pensa: « Pourquoi ne pas changer ma vie et fréquenter ce type de gens tout le temps ? » Peu de temps après, elle laissa son affaire à l’un de ses trois fils adultes, et consacra sa vie à rester à la maison, avoir des animaux et planter des produits écologiques.





Six ans après, Can Muson est en expansion permanente. Situé près de Santa Eulalia, il y a assez longtemps qu’elle vend des produits écologiques du mercredi au dimanche, de 11h à 18h, offrant aussi des visites guidées de la ferme et des ateliers créatifs pour enfants et adultes. María sent le besoin de partager sa passion et ses connaissances, comme elle les a reçu elle-même de façon si fortuite. Cela est un plaisir de savoir que les clients de Can Parades trouveront les mêmes produits qu’avant, que María pourra amplifier son but en motivant à plus de gens, et que Toni pourra enfin réaliser son rêve en ayant plus de temps, bien mérité, pour lui-même. Une collaboration au profit de chacun, sans aucun doute.