EDITION: Février - Avril 2013

Transformer nos habitudes

Texte: Ruth Osborn



 

Le nouvel an est traditionnellement le moment  de bonnes résolutions pour s’améliorer, mais réellement chaque nouvelle journée, ou nouvelle heure ou nouvelle seconde de la vie pourrait en être l’occasion. Une des clés pour devenir le meilleur possible est de construire un répertoire de bonnes habitudes. Nous avons tous de bonnes et de mauvaises habitudes. Savoir que nous sommes en mesure de changer nos habitudes est la première étape pour transformer le mal en bien et améliorer nos vies. Quelques soient nos objectifs de vie, il est possible de reprogrammer nos comportements, afin qu’ils puissent nous aider à atteindre nos buts et transformer en mieux nos vies.
 
Si l’on pense à toutes les choses que nous faisons chaque jour, nous en menons à bien un grand nombre sans y penser ou presque, automatiquement, depuis préparer le café du matin à se brosser les dents après le petit déjeuner ou allumer une cigarette après un repas. Ces comportements sont programmés profondément en nous, ce sont nos habitudes. Nos habitudes nous rendent plus efficaces à effectuer nos tâches sans y penser, sans avoir à se motiver ou se convaincre de la nécessité de les faire. Nous économiser de l’énergie et cette énergie peut être utilisée pour d’autres choses. Créer de bonnes habitudes est la clé d’une vie avec moins d’effort.
 
Dans son livre « Le pouvoir des habitudes : Changer un rien pour tout changer », Charles Duhigg décrit un processus en trois étapes sur la façon dont fonctionnent nos habitudes :
 
1) Signal – l’élément déclencheur de l’action
2) Routine – l’action ou l’habitude
3) Récompense – le bénéfice de l’action
 
Pour Duhigg, la clé pour rompre les mauvaises habitudes et les remplacer par de nouvelles qui soient bonnes, est d’abord d’identifier le déclencheur pour remplacer la mauvaise action par une bonne action bien plus désirable. Par exemple, après avoir mangé (signal), au lieu de fumer (routine), faire une promenade (nouvelle habitude). Si je me sens triste (signal) au lieu de manger du chocolat (routine), appelez un ami (nouvelle habitude). Lorsque vous effectuez une action positive, vous commencez à créer un nouveau modèle de comportement qui remplace l’ancien. Si vous continuez à répéter cette action maintes et maintes fois, cela va devenir une habitude. Au début, il faudra des efforts, mais au fil du temps, cela deviendra automatique.
 
Duhigg souligne qu’il est important de penser à la récompense, l’avantage qu’on retire de la nouvelle bonne habitude. Ça pourrait être le fait que l’on se sente merveilleusement bien physiquement et mentalement ou un sentiment de réussite. La récompense est la motivation qui aidera à fidéliser ce nouveau comportement et aidera à former cette nouvelle habitude. Si vous commettez une erreur, ne vous inquiétez pas, la prochaine fois, vous le ferez mieux. Tout le monde peut parfois commettre une erreur, la vie est ainsi. L’important est de se relever à nouveau et de recommencer là où nous avons échoué. Le mieux à faire en cas d’échec, est de se remettre à pratiquer sa nouvelle habitude.
 
Formater les nouvelles habitudes peut être difficile, surtout quand les anciennes sont si profondément enracinées. Par conséquent, il est conseillé de travailler sur une habitude à la fois. Quand vous sentez que le comportement devient automatique, sélectionnez votre prochaine cible. Sachez que, en cas de stress, la tendance est de revenir aux vieilles mauvaises habitudes. Si vous vous sentez stressé, n’oubliez pas de prendre du temps et d’aborder les questions qui vous stressent, de façon à ce que vous puissiez continuer votre travail sur la construction de nouvelles habitudes positives.
Il existe un avis et une orientation variable sur le temps que dure la création d’une nouvelle habitude et de s’y ceindre. Comme pour la plupart des choses, cela dépendra de la personne et du degré du défi que suppose la nouvelle habitude. Certains soutiennent que changer une habitude ne prend qu’entre 21 et 30 jours. On se doute bien que ce n’est pas toujours si facile à faire et que cela peut prendre plus ou moins de temps. Il est clair que les habitudes impliquent du temps et des efforts pour les créer mais aussi pour qu’elles s’ancrent en nous. Utiliser des outils motivants vous aideront à les canaliser. Vous pouvez tenir un journal où vous notez chaque fois que vous pratiquez la nouvelle habitude ou bien utiliser un graphique simple. Avoir également un réseau de soutien social ou une responsabilité peut vraiment aider aux changements et à la formation des habitudes. Peut-être pouvez-vous faire savoir ce que vous faites à vos amis proches et à votre famille et solliciter leur soutien.
 
Quelques soient les habitudes que l’on veuille modifier ou remplacer, il faut, pour réussir, penser que l’on peut changer. Et nous avons ce pouvoir.