EDITION: Juin - Août 2013

Liberté émotionnelle

Texte: Jerry Brownstein
Beaucoup d’entre nous sommes conscients qu’un stress trop important n’est pas bon pour la santé, et diverses études confirment que celui-ci joue un rôle important dans l’apparition de maladies cardiovasculaires et digestives, troubles immunitaires, douleurs chroniques et plusieurs formes de cancer. Le stress émotionnel augmente la pression artérielle, affaiblit le système immunitaire et accélère le processus de vieillissement. Mais comment des sentiments émergeant de l’esprit peuvent-ils causer des problèmes physiques dans le reste du corps ? Il s’avère que ceci est l’un des aspects logique de la connexion corps/esprit assez facile à comprendre. Toute chose supportant un stress s’affaiblit, le corps également, devenant donc plus sujet aux maladies. Voyons donc le processus de fonctionnement de ce stress et pourquoi il est devenu l’un des grands problèmes de notre monde actuel.

Les origines du stress remontent au plus profond de notre passé évolutif et sont fermement ancrées dans l’un de nos instincts les plus élémentaires : la survie. Comme tous les animaux, les humains sont programmés pour répondre à la menace d’un système d’intervention d’urgence appelé Lutte ou Fuite. Ce réflexe prépare notre corps à lutter de toute notre force contre une menace de danger, ou à la fuir à toute vitesse. Quand le cerveau sent le danger, il libère une charge d’adrénaline et de cortisol dans le sang et cette chimie provoque une puissante réaction physique : la tension artérielle augmente, les muscles se tendent, la respiration devient superficielle et rapide, la digestion s’arrête, le système immunitaire s’affaiblit et tous les sens sont en alerte maximum. Ceci inverse totalement le rythme habituel du corps, qui normalement se maintient en bonne santé en utilisant le 90% de son énergie pour la croissance et le renouvellement. La Lutte ou la Fuite déconnecte ces fonctions vitales pour rediriger toute l’énergie et se concentrer à faire face à cette situation d’urgence perçue. Ce mécanisme de défense temporaire est crucial pour la survie dans un environnement dangereux, mais si elle dure trop longtemps, elle peut causer un stress physique massif qui conduit à des maladies chroniques dans le corps... Le problème majeur de la société moderne.





La lutte ou fuite convenait tout à fait à nos ancêtres quand ils devaient échapper à un tigre, par exemple. En ce temps-là, une fois le tigre disparu, la personne primitive se relaxait, la réponse au stress stoppait... et le corps revenait à son état normal de croissance et de renouvellement. Dans cette société moderne, la différence, c’est que nous sommes constamment sous la menace, forçant constamment nos corps à entrer et sortir du mode lutte ou fuite.





Pourquoi cela ? Une des raisons est que notre évolution n’a pas été symétrique. La complexité de notre esprit et notre capacité à visualiser les pensées ont évolué rapidement, tandis que notre système, conçu pour affronter le danger, n’a qu’à peine changé. Nos esprits avancés sont capables de créer des images mentales qui semblent complètement réelles au cerveau, celles-ci déclenchant la réponse primitive de survie au cerveau pour qui cela semble, encore une fois, totalement réel, une réponse primitive de survie qui sert en fait à gérer les dangers auxquels notre intégrité physique se voit confrontée. Par conséquent, les pensées craintives ou nerveuses forcent le corps à réagir comme s’il était sous une grave menace physique.





À titre d’exemple, supposons qu’il y ait dans votre vie quelqu’un qui soit verbalement violent avec vous. Chaque fois que vous pensez à cette personne, votre cerveau interprète cela comme une menace – il ne peut pas faire la distinction entre une menace réelle (un tigre) et quelque chose qui ne se trouve que dans votre esprit (la crainte de se faire crier dessus). De ce fait, votre corps se retrouve maintes et maintes fois en mode réponse au stress, ce qui est désastreux pour votre santé, tant physique que mentale.Il se passe la même chose quand vous vous inquiétez. La seule pensée que quelque chose pourrait aller mal est réelle pour votre cerveau qui réagit comme si le résultat négatif était déjà arrivé en réalité, causant un stress. De plus, les facteurs liés au mode de vie de notre société contemporaine nous maintiennent également dans un état de stress permanent. La ville moderne est fondamentalement une « machine à stress » avec son rythme accéléré, la foule, le bruit et la pollution. Ajoutons à tout cela, une exposition constante aux « informations » des médias de masse, qui s’évertuent à nous maintenir dans un état de peur... qui à son tour déclenche la réponse au stress.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreux moyens démontrés pour réduire le stress et ses effets. Le plus facile serait peut-être, est aussi simple, que de rester loin des personnes et des lieux qui vous stressent, étudier ce qui vous rend nerveux ou vous altère, (trafic, foules, nouvelles négatives, gens impolis, etc.) pour ensuite faire un effort conscient d’éviter ces choses au maximum. Cela dit, il y aura toujours des moments de stress dans votre vie, mais il existe des outils simples qui vous aideront à les gérer correctement. L’exercice régulier est un excellent moyen de réduire la réponse au stress de l’organisme.Tout exercice physique régulier fonctionnera : Yoga, Qi Gong, gym, promenade dans la nature – n’importe quel exercice s’adaptant à vous et à votre style de vie. Un autre outil puissant pour libérer le stress ancré à l’intérieur de soi est la technique de liberté émotionnelle (EFT pour son sigle en anglais). C’est une des nombreuses méthodes de tapping (petits coups) qui nous aident à libérer les déclencheurs émotionnels pris en charge lors expériences passées. Enfin, l’outil le plus important, la méditation, est une pratique puissante qui peut facilement s’intégrer dans la vie quotidienne. De nombreuses études ont démontré que la méditation est un excellent moyen de réduire le stress et d’améliorer la santé aussi bien mentale que physique. Méditer pendant seulement cinq minutes par jour suffit à calmer l’esprit, à détendre le corps et à inverser le processus de stress... De plus, c’est le chemin d’accès à un niveau plus profond de sagesse intérieure et de paix. •