EDITION: Octobre - Décembre 2012

PRENDRE SOIN DE NOS PERSONNES ÂGÉESÀ IBIZA

Texto: Cat Weisweiller










 
Sally Kennedy, présidente de « Age Concern Ibiza et Formentera », a consacré les 18 dernières années de sa vie à s’occuper des personnes âgées sur l’île. IbiCASA a rencontré cette femme formidable pour en savoir plus sur son travail.
 
« Mon désir d’assister les personnes âgées ne vient pas d’une crainte de vieillir ». En fait, mes affinités avec les personnes âgées ont commencé dès l’enfance – leur sagesse profonde m’a toujours fascinée. Cela me rend triste que les gens atteignent un certain âge sans que personne n’y attache d’importance. « Il y a quelque chose dans la vulnérabilité des personnes âgées qui a toujours touché une de mes cordes sensibles, alors respectueusement, j’essaie de faire ce que je peux pour aider. »


 

Sally, qui a elle-même 70 ans maintenant, s’installa sur l’île en 1968 à l’âge de 25 ans. Elle y a rencontré son mari, Pepe, en 1970 et eut un fils, Marc, qui lui donna trois petits-enfants qu’elle adore. Elle  travailla comme secrétaire pour le propriétaire d’un Tour leader depuis son arrivée jusqu’à il y a 11 ans. Entre temps, en 1994, le Consul Britannique Jeremy Batey, l’avait invitée à devenir la présidente d’un comité existant pour le bien-être des personnes âgées. Peu après, en 1997, « Age Concern Ibiza et Formentera « (Age préoccupation) a été officiellement constitué et Sally put consacrer ses efforts à temps complet lorsqu’elle prit sa retraite en 2001. 7 organismes similaires sont déjà affiliés dans toute l’Espagne, et il y en aura bientôt 9.
 
Bien que certains membres du Comité original d’Ibiza soient toujours en fonction, d’autres sont partis à la retraite. L’incorporation d’une nouvelle « sève » est donc la clé pour que le travail de l’organisation puisse être en mesure de se poursuivre: aide multilingue pour les visites médicales, transport, aide à la gestion des papiers visant à obtenir la résidence et autres documents juridiques et, si les fonds le permettent, un soutien financier pour les personnes ayant du mal à couvrir leurs frais médicaux ou les factures de services publics, ainsi que pour les programmes associés de visites et soutien aux personnes âgées. Son réseau de soutien en constante expansion comprend l’approvisionnement en fauteuils roulants, déambulateurs et autres équipements vitaux, en plus d’offrir une assistance téléphonique qui redirige les personnes vers l’endroit adéquat où elles peuvent trouver l’aide dont elles ont besoin. L’esprit de « Age Concern » s’est conservé  au fil des ans: « Aider les gens à résider chez eux le plus longtemps possible et améliorer leur qualité de vie autant que nous pouvons, avec l’aide inestimable de nos bénévoles. »
 
« Age Concern » cherche d’urgence des fonds et, surtout, des bénévoles qui puissent offrir un peu de temps, y compris des personnes bilingues (espagnol/anglais) avec véhicule, des gens qui puissent aider dans le domaine du marketing (domaine dans lequel Sally reconnaît ne pouvoir se concentrer davantage tant que le personnel et les fonds manquent), et d’autres bénévoles qui puissent effectuer des tâches administratives depuis chez eux. Sally est aussi pragmatique quant à l’avenir: « Je ne suis plus une enfant! Je cherche donc prudemment quelqu’un que je pourrai former et à qui pouvoir passer les rênes plus tard. » La priorité d’Age Concern est de continuer à pouvoir aider les gens de toutes nationalités et croyances. Etant la plus grande ONG dans ce domaine sur l’île, il est compréhensible que leur principale préoccupation soit d’assurer des fonds et un personnel d’une façon continue (ou encore mieux croissante).
 
Comme exemple du genre de générosité dont « Age Concern » dépend, l’entreprise de maisons préfabriquées « maisons jardin préfabriquées » a généreusement fait don d’une maisonnette de jardin en bois (d’une valeur de 3.000 €) pour la loterie de Noël d’Age Concern, cette année, un événement annuel qui augmente considérablement leur financement, bien qu’ils ne puissent encore malheureusement pas couvrir leurs dépenses courantes. Les billets de loterie valent 5 € chacun et si celui qui gagne la maisonnette n’a pas assez d’espace chez lui, option lui est laissée de pouvoir la revendre. 
 
Avoir passé du temps avec cet esprit généreux est une véritable leçon d’humilité et je suis reparti d’Age Concern avec un tas d’affiches à distribuer pour leur tirage au sort et avec un sentiment persistant : si chacun voulait bien contribuer également à une petite échelle, ne serait-ce que par l’achat d’un billet,  cet effort collectif en faveur de cette noble cause se propagerait rapidement dans toute l’île.



 
Pour faire un don, offrir votre temps ou acheter des billets pour le tirage au sort, s’il vous plaît contacter Sally :
Tel. 690 144 587   -   email: sallyckc@hotmail.com
 
Les billets sont également à la vente  dans les magasins de :
White Island Corner Shop (Santa Eulalia)   -  Thomas Green’s (San Antonio)   -  The Terrace (Cala Llonga)