EDITION: Février - Avril 2012

LES MYSTÈRES DE 2012

Texto: Jerry Brownstein









Presque tout le monde a entendu parler des prédictions sur les puissantes forces cosmiques prévues pour le 21 décembre 2012, causant des changements radicaux sur la planète Terre. Cette histoire persistante a donné lieu au développement de diverses prophéties qui vont du désastre apocalyptique au réveil glorieux d’une révolution spirituelle. Pourquoi cette date a-t-elle attiré tellement l’attention, et que cela signifie-t-il ?




Il y a trois fils principaux qui tissent cette histoire. Le premier est en rapport avec l’ancienne civilisation de l’Amérique centrale, les Maya, un peuple qui a développé des connaissances mathématiques et astronomiques incroyablement sophistiquées, bien des siècles avant que de telles informations soient découvertes dans le monde occidental. Ils envisagèrent un calendrier « à long terme » de 5.125 ans, pour terminer à « La Fin des Temps », le 21 décembre 2012. Certains disent que cette « fin des temps » veut simplement dire que le calendrier Maya repartira du début pour commencer un nouveau cycle ; alors que d’autres la voit comme une inflexion dans l’histoire de l’humanité.
 
Le second événement prévu en 2012 est appelé Alignement Galactique, peu habituel, et se produit quand le Soleil, vu de la Terre, s’aligne directement avec le centre de notre galaxie (la Voie Lactée). Cet alignement ne se produit que  tous les 25.800 ans et…vous l’avez deviné… la prochaine fois il s’effectuera le 21 décembre 2012. De plus, il ne s’agit certainement pas d’un hasard que cela arrive le même jour que « La Fin des Temps » des Mayas, car le centre de la Voie Lactée, selon leur mythologie était lié à la création de l’Univers. La dernière pièce du puzzle s’appelle la « Précession des Equinoxes », en relation avec l’astrologie. Pour l’expliquer de façon concise, disons que, chaque année, les constellations correspondantes aux douze signes du zodiaque reculent dans le ciel, de manière que tous les 2.160 ans celle qui est visible à un point concret du ciel change. Presque tous les astrologues sont d’accord pour affirmer que le 21 décembre 2012 se terminera un de ces longs cycles et l’on passera de l’Ere du Poisson à la si avancée Ere du Verseau.
 
Il y a beaucoup d’interprétations différentes sur ce que signifient ces signaux célestes, présentant un large éventail de conséquences possibles. Les plus pessimistes parlent de cataclysme et de catastrophes naturelles sur la Terre qui détruiront notre monde tel que nous le connaissons. Sans entrer dans les détails, on peut affirmer que cela n’est pas impossible, mais très improbable.
 
D’autre part, les interprétations plus optimistes au sujet de 2012 ne croient pas que cette « Fin des Temps » suppose la fin de notre monde matériel, plutôt la fin de notre obsession matérialiste. Cette version positive de 2012 affirme que la vision globale actuelle, basée sur de basses vibrations de peur et d’avarice, sera remplacée par un changement soudain de conscience global vers des vibrations plus élevées d’amour et de lumière. Il existe des indices qui misent sur cette prédiction d’espoir, par le fait que les gens cherchent de plus en plus une forme alternative de voir le monde. Cela est un fait, bien que la majorité de la race humaine reste accrochée à une ancienne forme de penser, et il est très difficile d’imaginer que cela puisse changer de façon si radicale entre maintenant et le 21 décembre 2012.
 
Ainsi, étant donné qu’il est fort improbable que le monde se termine en 2012, et également très difficile que la majorité du monde s’ouvre soudainement à un plus haut niveau de conscience, alors, que devons nous penser de ce phénomène ? Je suggère que si le 21 décembre 2012 a une importance ce n’est pas pour ce qui peut se passer à cette date concrète (souvenons-nous du changement de millénaire !), mais plutôt parce qu’il représente un point central au milieu d’une série d’années pendant lesquelles existe la possibilité d’une grande transformation. Des vents de changement soufflent et leurs effets peuvent déjà se voir dans l’écroulement des vieux systèmes financiers, écologiques, énergétiques et politiques. La chute de ces structures traditionnelles nous présente de nombreux défis, mais aussi l’occasion de changer le cap de notre civilisation vers des directions plus positives. Peut-être que l’énergie qui cernera 2012 servira de catilinaire pour motiver les habitants de cette planète à choisir un nouveau chemin plus illuminé, à la recherche d’un monde meilleur.