EDITION: Juin - Août 2010

MERCI À DIEU POUR L’EVOLUTION *

Texto: Dassana





















Depuis que les humains utilisent la parole pour communiquer et penser, nous avons poser des interrogations pour répondre aux questions fondamentales de l’existence :
 
Qui sommes-nous ?
La question de l’identité
D’où venons-nous ?
La question de l’origine
Où allons-nous ?
La question du destin
Pourquoi sommes-nous là ?
La question du dessein
Qu’est-ce qui importe vraiment ?
La question de la signification
Comment doit-on vivre ?
La question de la moralité / action correcte
Qu’arrive-t-il quand on meurt ?
La question de la finalité et de la continuité
 
Dans notre monde occidental, les réponses à ces questions furent intégrées dans notre cosmologie, dans l’histoire même de la création. La cosmologie de la Bible a eu un énorme effet sur la pensée et les institutions occidentales, ainsi que dans notre compréhension sur notre relation avec le reste de la nature. Aussi bien nos lois que notre médecine, religion, politique, économie et éducation ont été définies en grande partie par la cosmologie biblique. Pendant des siècles on a imaginé Dieu comme un Propriétaire terrien Suprême, vivant hors de notre planète, séparé et supérieur à la nature. Nous aussi, nous nous considérons comme séparés et supérieurs à la nature, ayant été créés à l’image et ressemblance de Dieu. A notre point de vue, la nature était corrompue, due à la “chute” d’Adam et Eve.


 
















C’est pourquoi, le “progrès” éxerça un contrôle de plus en plus grand sur la nature au bénéfice des humains. Il y a encore peu de temps ces croyances paraissaient sensées et l’on en discutait à peine. C’était une façon de croire et d’assumer la réalité héritée et inconsciente.

























Bien que de telles croyances peuvent être directement ou indirectement responsables d’une grande partie du ravage écologique qui a lieu actuellement, mais ont aussi permis d’énormes progrès scientifiques et technologiques. Ironiquement, certains de ces progrès scientifiques sont maintenant les piliers d’un réveil éco-spirituel qui, peut-être nous pousse vers l’unique futur vivable pour l’humanité et le reste de l’ensemble de vie sur cette planète.
 
Des découvertes récentes en biologie, géologie, chimie, physique et astronomie démontrent que l’Univers ne ressemble en rien à la Grande Machine que la science machiniste a supposé qu’il était pendant ces trois cents dernières années. Maintenant les scientifiques suggèrent de plus en plus que l’Univers est plutôt un organisme qui évolue et mûrit – un système vivant – qui s’est développé durant 15 billions d’années. Devenant de plus en plus complexe et divers, commençant par l’hydrogène, puis formant les galaxies, les étoiles et les planètes, et créant des formes de vie chaque fois plus sophistiquées au cours du temps. Maintenant l’Univers peut, à travres nous, penser de forme consciente sur lui-même, sur sa signification, ce qu’il est et comment il se développe. “L’être humain est la somme totale de 15 billions -d’années d’évolution ininterrompue qui maintenant réfléchit sur lui-même”, disait Teilhard de Chardin, il y a un demi siècle.




























Quand on regarde dans un télescope, il s’agit littéralement de l’Univers s’observant lui-même. Nous, les humains, sommes l’instrument à travers lequel l’Univers peut percevoir sa propre beauté et sentir sa profondeur de forme consciente. Nous ne sommes pas des êtres séparés de l’Univers ; nous sommes une expression de l’Univers. Nous ne sommes pas venus à ce monde ; nous venons de lui, comme une pomme vient du pommier.
 
Cette vision de l’évolution, cette nouvelle vision de “Il était une fois”, nous insiste à penser à la possibilité – très réaliste, certes – que l’évolution se fait en ce moment-même, à travers nous. Maintenant que nous savons que tout ce que nous sommes est le résultat de billions d’années d’évolution, et qu’aucune espèce ne peut vivre isolée des autres, nous pouvons enfin comprendre que le futur de notre espèce dépend du futur de notre planète. Ceci est une des grandes leçons de la vision évolutionniste du monde.
 

Más Información:
www.andrewcohen.org













* Inspiré du livre “Thank God for Evolution” de Michael Dowd, publié par Plume.