EDITION: Août - Octobre 2010

UN NOUVEAU STYLE DE CONSTRUCTION

Helen Howard

Avec l’évolution de la construction dans différentes cultures, il reste des vestiges dans l’histoire, que ce soit des exemples de comment les gens réalisaient des objets et des idées, ou de quels techniques et matériaux ils disposaient, et donnent des informations sur les goûts et les styles de vie.

Pendant des centaines d’années, à Ibiza on a continué à construire presque rigoureusement sur le modèle architectonique de la finca traditionnelle, avec ses épais murs de pierre, ses entrées accueillantes et chaleureuses cheminées. Ces rustiques et anciennes maisons paysannes sont souvent très belles, bien qu’il serait trop romantique prétendre qu’elles soient exemptes de problèmes. Par exemple, en hiver elles sont assez sombres et ont tendance à être humides. Cependant, les maisons paysannes ont été construites pour durer de nombreuses années et en utilisant des matériaux locaux son impact sur l’environnement était relativement bas. A partir des années 70, afin de subvenir à l’augmentation de la population autochtone et du tourisme, a commencé le développement ( qui continue encore ) de complexes hôteliers et de blocs d’appartements sans grand charme. Jusqu’à il n’y a pas longtemps, beaucoup de ces immeubles étaient construits avec des matériaux de basse qualité, souvent avec de fins parpaings. En général ces immeubles sont mal isolés et esthétiquement laissent à désirer.

Heureusement, ces dix dernières années, l’Europe et le reste du monde ont pu bénéficier d’améliorations aussi bien au niveau des techniques, des matériaux que de l’esthétique. Le résultat est qu’il est de plus en plus possible de construire des immeubles agréables à voir, confortables et avec un faible impact avec l’environnement. Ce n’est pas réaliste de penser que la construction à Ibiza va s’arréter, mais l’important est que ce qui se construit soit de qualité et beau à voir. Le contrôle européen tend progressivement vers l’économie de l’énergie et espérons que cette tendance se réalise. Alors qu’apparait une nouvelle tendance dans le domaine de la construction, on constate que de plus en plus ceux qui y sont impliqués collaborent entre eux. Designers, architectes, maçons et y compris écologistes commencent à comprendre que travailler en équipe peut offrir un meilleur service et un meilleur produit final.









Dernièrement j’ai rencontré Diederik van Maren, constructeur et designer qui coordine une équipe de travail dont un architecte fixe et un groupe de plombiers, électriciens et autres professionnels de la construction. Il connait de nombreux cas où le maçon et l’architecte ne se rencontrent pas pendant des semaines voire des mois, ce qui lui paraît peu efficace pour l’évolution de la construction. “ Quand les professionnels ne forment pas une équipe cohérente, il est facile que surgissent des conflits d’intérets et qu’ils se renvoient la balle les uns aux autres, laissant finalement le client seul face à une infinité de problèmes à résoudre. “ Il est aussi important, pour Diederik, de se tenir au courant des nouveautés, vu qu’actuellement il y a beaucoup d’information sur les nouveaux produits, surtout dans le domaine du design. Il pense que ce serait utile que les gens connaissent quelques-uns de ces nouveaux concepts et options de la part de quelqu’un qui a pris la peine de les étudier à fond. Ainsi, beaucoup de maçons et d’architectes qui travaillent seuls considèrent que cette recherche ne leur appartient pas. Il signale aussi que l’on peut construire parfaitement des modèles de maisons et des éléments de design en 3D. “ Ce processus est très important, car il est parfois difficile au client d’imaginer l’aspect qu’aura sa maison s’il ne voit qu’un simple dessin technique sur papier. “ Cela lui permet de se dédier à sa grande passion, celle de créer des espaces à la fois beaux et simples, avec beaucoup d’éléments personnalisés.

Dans ses constructions, Diederik utilise des briques spéciales appelées “ Ytong “ qui isolent beaucoup mieux que les briques de terre cuite ou les parpaings, permettant de garder les maisons plus fraîches en été et plus chaudes en hiver, y compris de garantir une exellente protection contre l’humidité. Il a aussi conçu une technique spéciale pour la finition des toitures, pour une meilleure isolation et protection des gouttières. Autre amélioration, qui prend de plus en plus d’importance dans le domaine de la construction, est l’apparition d’une vaste gamme d’options respectueuses avec l’environnement, comme par exemple : Les systèmes de recyclage des eaux, les piscines qui n’ont pas besoin de produits chimiques, ainsi que des matériaux non toxiques ou de faible impact sur la nature, comme la peinture écologique, des systèmes isolants et des sols naturels. Nombreux sont les professionnels qui se trouvent face à des clients qui demandent de plus en plus ce type d’options.

Finalement, il faut se rappeler que chaque projet de construction est une combination unique de plusieurs facteurs. Certains, comme le devis, peuvent avoir une limite, mais il est évident qu’il exis-tent un grand choix au sujet du design, de l’emplacement et des matériaux. Peu de gens ont la possibilité de se faire construire plus d’une maison dans leur vie, et s’ils le peuvent, un projet ainsi devient quelque chose d’exeptionnel et une chance de création extraordinaire dont les générations futures pourront profiter. On n’a pas toujours l’occasion d’apprendre à créer une grande oeuvre d’art comme peut l’être une maison, ce n’est donc pas une mauvaise idée d’être conseillé par quelqu’un, ayant du talent et des connaissances, afin d’utiliser le meilleur offert par le marché, et faire du résultat final le mieux qu’il soit.
DITA BUILDING
www.dita.es

Texto: Helen Howard