EDITION: Avril - Juin 2010

RETROUVER LA SANTÉ

Helen Howard









Marja van Engelen
Tel. 639 27 16 16 · e-mail: marjavanengelen@teleline.es




Marja van Engelen, diplômée docteur en médecine, réside à Ibiza depuis 10 ans. Bien que formée dans le monde de la médecine orthodoxe, elle se rendit compte rapidement qu’elle n’en était pas totalement convaincue. A la fin de ses études, elle travailla pendant un an en médecine interne et a vécu l’expérience “normale” de la semaine de 95 heures, bien qu’il soit difficile de croire qu’une profession vouée à la santé accepte de telles conditions. Puis elle travailla une autre année pour une entreprise pharmaceutique, manipulant des agents chimiothérapeutiques pour soigner le cancer du sein. Elle comprit rapidement que les médicaments et la chirurgie sont les seuls remèdes offerts par la médecine orthodoxe. Elle a vu les troubles et les limites qui sont souvent associés à ces méthodes, et c’est pour cela qu’elle s’interessa à d’autres optiques qui respectent la capacité naturelle de guérison du corps et de l’esprit.

Depuis 29 ans Marja s’est spécialisée dans les méthodes naturelles pour ses traitements. Pendant tout ce temps elle a étudié la naturothérapie, la médecine ortomoléculaire, la désintoxication des métaux lourds et de la médecine de l’environnement. Comme tout bon professionnel de toutes les disciplines de la médecine alternative, Marja cherche à savoir pourquoi apparaissent certains symptômes et en identifier les causes sous-jacentes. Ses recherches montrent que les maladies chroniques sont souvent liées à une surcharge de toxines que, pour une raison ou un autre, le corps n’a pas pu éliminer, ce qui n’a rien d’étonnant si l’on sait qu’il y a plus de 100.000 substances chimiques fabriquées par l’homme dans notre environnement qui n’existaient il y a 100 ans. Une bonne partie d’entre elles ne sont passées par aucun contrôle de sécurité et il existe peu de systèmes qui nous permettent de dénoncer des réactions adverses. Quoi qu’il en soit, toutes les réactions ne sont pas extrèmes, la majorité d’entre elles restent plutôt cachées, car les toxines s’accumulent lentement dans les cellules et les tissus. Tôt ou tard, cela peut entraver le fonctionnement d’une partie du corps et développer un syndrome d’intolérance chimique multiple, allergies, maladies dégénératives chroniques et aussi cancer.










Actuellement, Marja passe son temps à écrire et faire des conférences sur la santé reproductive, parce qu’elle croit que la meilleure façon de médecine préventive est de commencer à préparer les futurs parents avant la grossesse. Elle pense que les troubles de fonctionnement et les altérations du sperme et les cellules de l’oeuf sont responsables de beaucoup de maladies qui pourraient être évitées. Ainsi, elle aide les futurs parents à devenir des personnes saines, au moins 6 mois avant la conception. Marja étudie aussi les options possibles pour protéger les gens des effets nocifs des micro-ondes émises par les antennes des téléphones portables, ainsi que des cables électriques et des transformateurs. De même qu’avec les toxines chimiques, c’est la première fois depuis des milliers d’années que le corps se trouve confronté à ces situations.

En plus de tout cela, il y a beaucoup de gens qui consomment une nourriture de mauvaise qualité, cultivée dans des sols qui ont été dépouillés de leurs minéraux. Cela dû à des méthodes de culture intensive, qui en une centaine d’années, a privé nos sols de minéraux essentiels que l’on devrait trouver dans une terre saine et fertile. Ce type d’agriculture augmente aussi la charge chimique que le corps devra subir. Ironiquement, bien de ces minéraux et autres substances qui manquent aux aliments sont justement ceux qui pourraient aider le corps à éliminer la toxicité d’une telle attaque chimique. Si l’on prend en compte tous ces facteurs, il n’est pas étonnant que beaucoup de gens, les patients de Marja compris, aient des problèmes de vitamines et minéraux, d’acides gras essentiels, de déséquilibre hormonal et des glandes surrénales fatiguées ou épuisées par le stress.





Marja croit que si elle écoute
attentivement ses patients, ses recherches arriveront à bon port. Elle emploie aussi des analyses capillaires, de sang, d’urine et de salive, de la kinésiologie appliquée et, si nécessaire, les rayons X, comme la recherche à l’hopital. Souvent, ses traitements comprennent des injections de suppléments de vitamines et de minéraux, évitant ainsi tout problème d’absortion. Marja s’occupe, aussi, à régulariser la flore intestinale, si cela est nécessaire, élaborant une stratégie de suppléments à long terme. Elle emploie des régimes, reconnaissant qu’il n’y a pas qu’un seul régime adéquat pour tout le monde, mais elle conseille à ses patients de consommer des aliments organiques, sans traitements génétiques et, si possible, cultivés localement.







Marja a participé à la création d’une clinique de médecine de l’environnement à Brunete, près de Madrid, spécialisée en diagnostiques et nouveaux traitements, surtout pour les patients qui souffrent du syndrôme d’intolérance chimique multiple qui, avec des maladies comme l’asthme, affectent un nombre croissant de personnes. Dernièrement il serait question de transférer la clinique à Ibiza.

Pour beaucoup d’entre nous, prendre conscience des bénéfices qu’apportent les produits, les technologies et les pratiques qui fonctionnent en harmonie avec le corps ne peut être que positif. •

Texte: Helen Howard