EDITION: Décembre 2009 - Février 2010

PIONER DE LA NOUVELLE ERE SOLAIRE

Jordi Canut Martin
PIONER DE LA
NOUVELLE ERE SOLAIRE

Kurt Haefeli

Kurt Haefeli est une éminence dans les domaine de l’énergie solaire. Il est né en Suisse il y a 50 ans et peut se vanter d’avoir trente ans d’expérience derrière lui, ce qui lui permet d’être un des grands experts de ce secteur en Espagne. Son travail le passionne, surtout parcr qu’il correspond à toute une philosophie vitale qu’il pratique depuis des années. Il a de qui tenir, car sa mère a toujours été une activiste défendant le respect pour l’environement et le développement durable de notre planète. C’est donc plus par conviction que par l’appât du gain qu’il décida de se dédier à la fabrication, à la vente et à l’installation de systèmes d’énergie solaire.










Bavardant avec Kurt, on est frappé par le fait que l’Espagne, étant un des pays européens avec le plus grand nombre d’heures d’exposition solaire, soit à la queue des pays producteurs de ce type d’énergie. Dans les années 70, quand éclata la première grande crise pétrolière, se réalisèrent une série d’expériences en relation avec les énergies alternatives, mais la technologie n’était pas au point et les matériaux n’avaient pas la qualité adéquate. Il a fallu attendre le nouveau millénaire pour que le Gouvernement et la société en général se rendent compte que quelque chose devait changer dans notre façon de vivre et de consommer, qui est insoutenable. L’écologie est devenue à la mode, "ce fut le début d’une nouvelle révolution industrielle". Ce ne fut pas le cas en Autriche, en Suisse et en Allemagne, où après la crise de 1973, on continua à chercher et investir très sérieusement dans les meilleures technologies pour obtenir de l’énergie solaire. Actuellement, ces pays sont, sans doute, les plus avancés et les mieux préparés dans ce domaine.










Etant proche de Denia, où il réside depuis 20 ans, Kurt a toujours Ibiza comme objectif. Ce n’est pas en vain que la plus grande des Pitiuses soit aussi connue comme l’île blanche ou l’île de la lumière. Ici, il semble que les gens s’intéressent de plus en plus à profiter de l’énergie solaire comme alternative aux énergies actuelles, vu que celles-ci "pèsent de plus en plus lourd dans le porte-monnaie". Pour lui c’est clair. Combiné avec d’autres énergies renouvelables, le soleil est indubitablement la source d’énergie du futur. "Dans 20 ans notre façon de vivre changera radicalement, surtout dans la manière d’utiliser les recours pour engendrer de l’énergie. Les voitures, tel qu’elles existent actuellement, disparaîtront et nous reviendrons à la tradition de nos ancêtres en utilisant la biomasse." Cependant, bien que cela soit une nécessité, la généralisation des systèmes d’énergie solaire est loin d’être une réalité. Le principal obstacle n’est autre que le coût des matériaux et de l’installation. Contrairement à ce que beaucoup pense, "l’énergie solaire n’est pas gratuite. Par exemple, pour installer un système photovoltaïque, si petit qu’il soit, il faut compter un minimum de 3.000 euros, alors que le coût pour un système complet et autosuffisant qui couvre toutes les nécessités d’énergie pour une vie confortable (chauffage, climatisation, appareils ménagers de faible consommation), et inclus crée sa propre électricité, peut coûter entre 70.000 et 100.000 euros. La rentabilité et l’efficacité du système dépendront du temps que durera l’installation, c’est la seule façon pour arriver à réduire les frais énergétiques considérablement".






Lumière solaire - réseau de lumière par fibre optique





Prendre au sérieux l’énergie solaire implique aussi être cohérent. C’est-à-dire qu’il ne suffit pas d’avoir une bonne installation. Celui qui veut utiliser un tel système doit être un consommateur responsable. Il faut être préparé pour remplacer la lumière allogène par celle de faible consommation, par exemple, et être toujours dépendant de l’électricité que l’on consomme (ou gaspille) pour que cela vaille la peine de faire cet effort économique. Le dernier objectif de Kurt est de démontrer, à qui veut bien l’écouter, qu’une famille avec une maison équipée d’un système d’énergie solaire complet peut amortir son investissement en 10 ans et y compris stocker assez d’énergie pour en vendre une partie aux compagnies électriques et ainsi faire plus d’économie.

Cela peut sembler à du futurisme ou utopisme, mais toute une vie dédiée à changer les habitudes de gaspillage de notre société occidentale en faveur de la planête font en sorte que Kurt soit ferme: "il n’y a pas d’autre solution". •

Texte: Jordi Canut Martin