EDITION: Octobre - Décembre '09

LES TEMPS CHANGENT

Ruth Osborn
Le monde occidental en général souffre de l’impact de l’actuelle crise économique. Cependant, nous savons tous que quand une porte se ferme, une autre s’ouvre, à quelque chose malheur est bon. La sagesse populaire maintient quand période de crise la créativité se développe, poussée par le besoin et l’urgence de faire les choses d’une autre manière. Pendant que beaucoup perdent leur emploi ou leur ressource de revenu à cause de la crise économique, d’autres cherchent le moyen de gagner leur vie. Beaucoup cherchent l’espoir, cherchent de nouveaux débauchés et ouvrir de nouvelles portes.

Un de ceux qui a cherché à remonter une affaire, en partie dû à la crise, s’appelle Moshe. Il vit depuis 20 ans à Ibiza. Conquis par la nature et la beauté de l’île il a decidé de vivre ici. Ses capacités professionnelles en projets industriels lui permirent de monter, avec succès, une entreprise de construction, Casaforma Dinamica. Même si la compagnie fonctionne encore, les circonstances, le désir et, pourquoi pas, le destin, ont décidés que Moshe prenne un chemin différent.










Moshe explique qu’en plus de l’actuelle crise économique, le secteur de la construction est affecté par d’autres problèmes, lesquels sont aggravés par la bureaucratie. Il critique le manque de planification et d’organisation pour le dévellopement de l’île. Il fait remarquer une assez grande baisse de nouveaux projets dans toute l’île, l’année dernière. D’un autre coté, l’espace disponible est limité par lui-même, et que toute nouvelle construction se doit de protéger la beauté naturelle de l’île. Moshe est conscient de la contradiction qui existe entre son désir de vivre à biza pour sa beauté naturelle et son travail dans le milieu de la construction, sachant que celuici peut affecter l’autre. La solution est , sans doute, dans la construction durable qui respecte l’environnement au lieu de l’abimer. Cependant, Moshe a pris une autre route et la porte qu’il a ouverte est celle de son nouveau restaurant à Santa Gertrudis, le Safrá Ibiza Restaurant.

La nourriture a toujours occupé une place importante dans la vie de Moshe. Il se rappelle avec délice des plats typiques du Moyen Orient cuisinés par sa mère pendant son enfance. Bien que son restaurant n’ait ouvert ses portes il n’y a quelques mois (en février de cette année), l’idée de faire connaitre la cuisine du Moyen Orient à Ibiza n’est pas nouvelle pour Moshe. Depuis qu’il s’est intallé ici, lui et un ami, Yaron, tentèrent leur chance en vendant falafel à las Dalias et dans un restaurant sur la route de San Antonio. Et bien que cela n’ait pas prospéré, il croit que c’est le moment de bien le faire.

“Tout le monde a besoin de manger. Il faut rendre les gens heureux, même à une petite échelle."

Le pourquoi du nom du restaurant, Moshe explique qu’à Ibiza safrá veut dire "azafrán" (safran), un épice très utilisé au Moyen Orient. Il lui a paru logique choisir un nom qui combinait avec l’origine et la situaton du local. Safrá donne une touche exotique aux autres restaurants de Santa Gerdrudis, où l’on peut y manger des plats typiques espagnols, italiens, méditerranéens, japonais et même des mets crus, pour les plus fétichistes. A Ibiza, il n’y a pas beaucoup d’endroits où l’on sert des plats du Moyen-Orient, par exemple kebab, shawarma, falafel, humus, tahini, salades fraiches et plus. L’idée de Moshe est de satisfaire les végétariens aussi bien que les amateurs de viande. Il y a aussi des "tapas" pour ceux qui aiment essayer des goûts différents.





Safrá est une nouvelle façon de comprendre et servir la nourriture du Moyen orient. L’endroit est agréable, moderne et propre. Les prix sont raisonnables et les plats sont délicieux, Moshe est enchanté de voir que les assiettes reviennent vides à la cuisine. Il est satisfait de son nouveau projet et, comme il le dit lui-même, "au moins, quand je serai vieux, je pourrai venir manger ce que j’aime dans mon propre restaurant".

Situé en face de La Caixa à Santa Gertrudis, le restaurant est ouvert tous les jours à partir de midi jusqu’à tard le soir, et restera ouvert en hiver. On peut y diner sur place ou commander des plats à emporter. Safrá fait aussi un service de catering pour événements privés.

Text: Ruth Osborn