EDITION: Octobre - Décembre '09

HOT YOGA

Jordi Canut Martin
 











Sébastien Carincotte, né à Paris et d’accent curieusement uruguayen, a toujours voulu vivre à Ibiza. Dans son enfance il a passé plusieurs étés dans l’île et en 2004 il décide de tenter sa chance. Il travaille pendant la saison d’été puis, encouragé par des amis, il décide d’y rester définitivement. Son goût pour le yoga remonte à loin, étant étudiant il avait commençe à se familiariser avec cette pratique en partie grace a son penchant pour le théatre. Sa nouvelle vie à Ibiza l’amene à suivre régulièrement des cours de yoga et il commençe à prendre cela très au sérieux. Découvrir le yoga “chaud” ou Bikram yoga fut pour lui une révelation et il décide donc de continuer dans cette voie. Grâce à la pratique constante du yoga, il découvre un bien-être jusqu’alors inconnu. Il se sent “relaxé, heureux”, et il apprend à vivre le présent, à “prendre plaisir de ce que l’on a et pas de ce que l’on veut”.






Il ne pouvait plus faire marche arrière, en septembre 2006, il part aux Etats Unis pour approfondir ses connaissances sur le “hot yoga”. Pendant neuf intenses et dures semaines, il étudie avec Bikram Choudhury, personnage éminent. Les activités programmées remplissaient une grande partie de la journée: levé à 6h du matin, et jamais couche avant 2 ou 3h du matin. Mais cela a valu la peine, car l’obtention du titre officiel de professeur qui lui permet d’enseigner à d’autres personnes, a changé complétement sa vie. Il a gagne en estime de soi et son coté social s’est développe. De retour à Ibiza, on lui propose de faire un remplacement dans un studio de yoga qu’il accepte, “surtout pour savoir si j’aimais enseigner, transmettre ce que j’avais appris”. Cela lui plu tellement qu’il pris la décision de s’y consacrer a temps complet. Il se rend aussi au Costa Rica pour acquérir plus de connaissances, mais cette fois pour approfondir avec “Ashtanga yoga”, “plus dynamique, moins statique”. Pour lui, Bikram et Ashtanga sont les deux faces d’une même monnaie, “les deux styles aboutissent au même resultat: se connaitre soi-même”.












Ibiza, sans doute sa place dans le monde, lui semblait idéal pour créer un nouveau studio de “hot yoga”. Ici il a connu de nombreuses personnes de cultures différentes qui, comme lui, sont venues dans l’île à la recherche de la nature, de la tranquilité, de la lumière et de l’effet thérapeutique de la mer, en définitif, afin d’améliorer leur qualité de vie et être soimême. Avec l’expérience acquise, Sébastien est prêt pour apporter son grain de sable. “Le yoga est une discipline très complète car on y travaille le corps et l’esprit. On y apprend à se bouger, activer son corps est primordial pour avoir un vie saine, surtout pour les gens qui ont un travail et une vie sédentaire. La pratique du yoga est un nettoyage du corps.”

Dans son nouveau centre “Hot Yoga Ibiza” (studio de yoga et massages), Sébastien donne des cours à des prix raisonnables, avec des conseils préalables pour ceux qui veulent s’initier au yoga. La discipline se pratique à 40º C, et avec une humidité de 40 à 60%. Chaque classe comporte un total de 26 postures ou asanas (toujours exécutées dans le même ordre) et deux exercices de respiration, l’un au début et l’autre à la fin. “C’est indispensable d’être à l’écoute de son corps et de se concentrer sur la respiration”. La séance dure 1h30 et se divise en deux phases: la première se fait debout et sert d’échauffement. La deuxième se fait au sol et est la plus importante car l’on y travaille la colonne vertébrale. A travailler dans une chaleur humide, les résultats sont perçus plus rapidement et s’adaptent peut-être mieux à la mentalité et au rythme de vie européens, bien que l’on donne aussi des classes d’Ashtanga dans ce studio. Il est recommandé d’assister a au moins deux cours par semaine pour ressentir réellement les benefices. Dans son studio central, rue de Corona (avec parking gratuit aux Multicines) plusieurs élèves prennent congé amicalement après une intense séance. Voir les gens partager leurs sentiments, s’embrasser et partir avec le sourire est sa meilleure récompense.
 
Texto: Jordi Canut Martin