EDITION: Décembre '08 - Février '09

Z PRIVATE OFFICE

Jordi Canut Martin
“Z”comme IbiZa,

comme SledZinski...











Dans ce bureau discret situé dans la rue principale de San José, l’on crée, redessine et construit. Esthétique et luxe s’y confondent. Mais qui est “Z Private Office”? Xavier Sledzinski Lahore est un nouveau promoteur de haut standing sur l’île. D’origine polonaise par ses grands-parents paternels arrivés en France après la Seconde guerre mondiale, il est aussi d’origine navarro-andalouse par ses grands-parents maternels, famille connue de commerçants établie au centre de Séville depuis la fin du XIX ème siècle. De parents professeurs dans le nord de la France, Xavier





est élevé dans le cosmopolitisme, la culture et les diversités européennes. A la fin des années 80, sa famille décide de s’installer à Ibiza: un voyage sans retour vers le sud. Xavier se souvient avec vivacité du coup de foudre qu’il a ressenti en voyant Ibiza pour la première fois. Sa lumière, sa campagne fertile, ses habitants accueillants, ses traditions, mais surtout la tranquilité et la beauté de la Méditerranée qui charmèrent la famille Sledzinski. Plus tard, Xavier continue ses études à Séville puis à Barcelone. Son riche bagage culturel et linguistique lui permet de travailler très rapidement dans divers secteurs liés au bon goût, à l’art, à la mode et aux relations humaines. Il a aussi participé à plusieurs projets immobiliers de restaurations et de “relooking”, activité qui est devenue une de ses spécialités.











En 2005, il reçoit une proposition de “KISANA REALTY”, promoteur de maisons de luxe, qui lui offre la chance de revenir dans l’île. Au sein de cette entrprise, il acquiert une expérience qui l’aidera à comprendre tout ce qu’Ibiza peut encore offrir, surtout à une clientèle d’élite du monde entier qui a fait d’Ibiza son refuge. “Après un long hiver de dur travail, ils viennent ici pour se détendre au soleil et se retrouver avec les amis qu’ils voient aussi à Londres, Paris ou New York. Ce sont eux qui, par leur présence dans l’île, engendrent plus de nécessités et donc plus de services”. Xavier a toujours eu du flair pour les affaires, et aussi un grand goût de l’esthétique et du design. Il obtient le titre de Conseiller de la Propriété Immobilière et, peu à peu, sa liste de contacts et de collaborateurs augmente. En 2007, en association avec KISANA et en collaboration avec Julienne Glorieux, architecte, diplômée de McGill University (Montréal, Canada), une des dix meilleures universités mondiales, il crée “Z Private Office”, sa propre entreprise de services immobiliers de luxe où il aime donner libre cours à son imagination en réformant des villas. Il conçoit aussi des maisons écologiques et autonomes, introduit de grands espaces verts et profite au maximum de la lumière naturelle dans ses constructions pour que leur impact sur l’environnement soit minimum. Pour le jeune promoteur, la priorité est toujours le bon goût, l’esthétique, le modernisme, ainsi que l’utilisation de matériaux de pointe de première qualité. De plus “Z Private Office” offre un grand choix de maisons de haut standing restaurées ou à restaurer. Devant se vaste choix, il serait difficile de ne pas satisfaire une clientèle exigente...











Cependant, que se passe-t-il avec la fameuse crise actuelle? Xavier reconnaît que la crise se fait ressentir dans le domaine de l’immobilier, mais il précise: “si les prix des logements ont généralement baissé de 12%, la vente des maisons de luxe de plus d’un million d’euros a monté de 6%. Il est donc facile de voir que le type d’investissements a changé”. Xavier ne semble pas angoissé par la crise, pas seulement parce que son travail n’en est pas vraiment touché, mais parce que la conjoncture actuelle lui paraît plutôt comme “un réajustement économique nécessaire” qu’un tunnel sans sortie. Dans cette dernière décennie de la fièvre de l’hypothèque, les banques ont fait croire qu’elles pouvaient s’endetter sans risque, mais ce que nous sommes en train de vivre montre une autre vision de la réalité. “Pour les gens qui ont de faibles économies, l’unique solution actuellement est de ne pas s’endetter davantage et de tenir le coup en payant l’hypothèque pour éviter de perdre sa propriété. Pour ceux qui ont les moyens ou de bonnes économies, cette situation de crise financière est, pour le meilleur ou pour le pire, selon la façon de voir, comme aller faire les soldes, c’est-à-dire qu’avec la même somme d’argent qu’il y a un an, on peut acheter des biens immobiliers à des prix moindres. Ibiza est à la mode et le sera encore pour les années à venir“, l’affirme clairement Xavier. “Bien que si nous voulons stimuler l’économie ibicenca, il faudrait donner plus de priorité à un tourisme de luxe discret et respectueux de l’environnement.” Pour lui, Ibiza doit continuer





à être “un endroit cosmopolite, où une clientèle d’élite vient se reposer et s’amuser, et où chaque année les gens viennent se retrouver et se montrer“. Et aucun doute ne se pose quant au fait que “Z Private Office” propose des solutions concrètes pour réaliser ce projet remarquable.


“Il faudrait donner plus de priorité à un tourisme de luxe discret et respectueux de l’environnement.”















Texte: Jordi Canut Martin