EDITION: Février - Avril '08

BIOCONSTRUCTION: FOYERS POUR UN MONDE EN MUTATION









--------------------------- 4º Parte -------------------------
Foyers pour un monde en mutation
-----------------------------------------------------------------







Nos foyers sont notre protection contre les intempéries, et réclament certaines nécessités pour bien fonctionner, par exemple du combustible, de l’électricité et de l’eau. Dans ce monde en mutation, dans lequel ces nécessités seront de plus en plus limitées, beaucoup travaillent dans le but de trouver de nouvelles façons de vivre commodément et sans avoir besoin de consommer autant. Cela suppose être de plus en plus autosuffisant et exempt des hausses du prix du pétrole, ou des marchés incertains. Les “Earthships" proposent une solution à cette démarche, que l’on peut dejà trouver par centaines sur toute la planète.



L’idée principale de ce type de construction est d’utiliser des roues de voiture usagées pour faire les murs. Les roues s’empilent comme des briques, chacune remplie de terre compactée, et l’on utilise de l’éco-ciment et des boîtes de conserve pour boucher les trous entre les roues. L’éco-ciment contient 2/3 d’oxyde de magnésium remplaçant le calcaire de Portland, le rendant beaucoup moins toxique (à propos, savez-vous que le procédé chimique nécessaire pour faire du ciment normal dégage beaucoup de CO2? Une raison de plus pour utiliser une alternative plus écologique.). Le mur de pneus est si solide et le poids si bien réparti, qu’il n’y a pas besoin de ciment – ce qui permet une grande économie de ciment qui aurait été nécessaire pour faire du béton.


Les Earthships se construisent sur une colline, pour que le mur arrière soit situé sous terre. Les murs de 2 mètres d’épaisseur ont des couches d’imperméabilité, d’isolant et de terre compactée, qui ensemble forment une couche thermique qui absorbe la chaleur pendant la journée et la dégage pendant la nuit, ce qui maintient une température constante d’environ 20 ºC à l’intérieur.

La façade de l’Earthship est construite face au Sud, composée de baies à triple vitrage qui s’inclinent en angle droit pour laisser entrer les rayons du soleil en hiver, quand la chaleur est la plus nécessaire, alors qu’elles les protègent des rayons ardents de l’été. De l’extérieur, cela présente une apparence particulière mais attrayante.



Tout au long des baies vitrées de la façade il y a un couloir ou coussin d’air qui fait fonction de serre (où l’on cultive des plantes commestibles), et d’accumulateur de chaleur. Un simple système d’aération par convection, avec des soupirails à la partie arrière du toit, permet à l’habitant de controler la température de la maison. Aussi bien dans les régions désertiques qu’en climat froid, ce système maintient l’espace vital à une température constante entre 18 et 22 ºC, jour et nuit, toute l’année, quoiqu’il se passe à l’extérieur, éliminant le besoin d’un chauffage supplémentaire. Les régions extrêmement froides, comme la Sibérie, nécessitent seulement un second couloir de verre et d’air pour maintenir la température intérieure, (bien que, comme on le sait, la plus grande partie de la chaleur part quand on ouvre les portes et fenêtres à l’extérieur).



Un décor intelligent permet à ces Earthships de profiter au maximum de la lumière disponible et les murs en torchis rendent l’espace intérieur beau et lumineux.

L’usage de méthodes de récupération d’eau de pluie, une bonne utilisation, ré-utilisation et recyclage de l’eau (comme on l’a vu dans l’article 2 de cette série), plus des panneaux solaires pour les besoins énergétiques, font de ces habitations une possibilité de vivre de façon durable sans renoncer aux commodités modernes.

Vous voulez en savoir plus? Regardez: www.earthship.co.uk. Cela peut vous tenter à être le premier à en faire un à Ibiza... De plus, nous avons ici tous les matériaux nécessaires!