EDITION: Octobre - Décember '07

GARDEN: TRANSPLANTATION

Vicente Cleries









Quand on transplante une plante d’un pot à un autre pot plus grand on doit tenir compte de plusieurs facteurs, comme par exemples, la dimension du pot, qui ne doit pas être aussi petit que celui que nous avons pour ne pas couper les radicelles de la plante, ni trop grand, car il ne serait pas en proportion avec la taille et le dévellopement de la plante.














Il faut penser que la plante sera limitée au contenu du pot, il faudra donc lui donner du terreau ou un mélange de terres de truffe, des écorces broyées, des engrais minéraux et organiques, le tout bien mélangé pour que la texture du substrat soit adéquate aux nécessités de chaque plante.










La terre et l’arrosage

Les pépinièristes vendent des terres préparées pour chaque plante. Si l’on fait le mélange soi-même, il ne faut pas dépasser les doses d’engrais pour ne pas bruler les racines de la nouvelle plante. Il est conseillé d’en mettre moins de 3% dans le mélange.

Autre facteur important: l’arrosage après la transplantation. Le premier arrosage doit être abondant, jusqu’à ce que l’eau sorte par le trou du pot, lequel aura été préparé, au préalable,avec des petites pierres pour que le trou ne se bouche pas avec la terre.
















C’est curieux, mais la semaine dernière deux clients sont venus me dire que le ficus benjamin qu’ils avaient transplanté perdait ses feuilles. La cause est que le premier arrosage était superficiel et que la terre où se trouvent les racines n’était pas trempée. Le mélange de terre sêche a absorbé le peu d’humidité qu’a la plante par ses racines et l’effet a été contraire. La plante a perdu l’humidité et s’est déshydratée, ainsi les feuilles sont tombées. Sa récupération est très difficile parce que les veines de la plante se sêchent, se ferment et, malgré toute l’eau qu’on puisse lui mettre elle n’est plus capable d’absorber l’eau par les racines et de monter jusqu’aux feuilles.

Tout cela est aussi valable quand on plante un arbuste en pleine terre. De plus je dirais que, lorsque l’on plante un petit arbre il se met à pleuvoir, il ne faut pas s’y fier. Il faut faire un sillon autour de l’arbre et y mettre deux seaux d’eau . Je suis sûr que si vous faites comme cela, vous n’aurez pas les problèmes de mes deux clients de la semaine dernière.