EDITION: Août - Octobre '07

LA MEDITATION AU LABORATOIRE

Dassana



 





Les effets positifs des techniques conscientes des maladies modernes, comme la tension haute, les troubles psychosomatiques ou la dépression, sont indiscutables. De plus en plus, les cliniques, médecins et psychologues prescrivent à leurs patients des techniques de méditation.

Wolf Singer, un des principaux scientifiques du cerveau en Allemagne, expli que:










“Selon nos recherches, la méditation fonctionne, puisqu’elle a des effets dramatiques sur la perception.”












Ce qui commença innocemment comme une recherche sur la "régulation de l’attention" pourrait changer les bases fondamentales du monde scientifique, qui jusqu’à maintenant affirmait que la conscience était un sous-produit du cerveau.
Mais la science a commencé à admettre que l’état conscient change la structure matérielle du cerveau. Quelque chose de connu généralement comme "neuroplasticité", qui comprend la nature du tissu et la synchronisation du cerveau, peut changer grâce à l’apprentissage et à l’entrainement de la conscience.

Richard Davidson, un neuroscientifique américain pionnier dans le domaine de la neuroscience affective, fait des recherches sur l’interaction du cerveau et des émotions. Pendant des années il a travaillé sur un projet de recherches avec des moines bouddhistes à l’Université de Wisconsin à Madison.





Ces dernières années, grâce au Dalaï Lama, des études intensives se sont réalisées en utilisant les méthodes les plus modernes de recherches cérébrales. Moines bouddhistes et neuroscientifiques ont travaillés ensembles pour mesurer les effets des exercices de méditation sur l’activité cérébrale et les émotions.

Les moines méditent allongés sur un tube de magneto-résonnance ou mesurent leurs ondes cérébrales en utilisant des électroencéphalogrammes (EEG).




Dalai Lama con Richard Davidson




Un résultat de ce programme scientifique a été de montrer que les gens qui pratiquent la méditation peuvent gérer leurs émotions destructives beaucoup mieux, parce que leur esprit est discipliné par la méditation.

Les scientifiques notèrent aussi des effets à long terme, comme une plus lente dégradation de la substance cérébrale en âge avancé, ou un léger développement du cortex cérébral.Les scientifiques observèrent une plus grande activité dans la bande gamma et un développement de l’activité cérébrale par la neurosynchronisation des zones cérébrales dans les EEG des gens qui méditent depuis longtemps. Les essais constatent un état plus attentif, une concentration développée et une synchronisation e plusieurs domaines du cerveau. Cela pourrait expliquer des expériences au-delà du temps linéaire ou du lien spacial.





Les mesures des ondes cérébrales des méditateurs montraient une activité gamma fortement développée, fréquence qui normalement s’associe à l’activité mentale développée. La méditation n’arrète pas le cerveau, au contraire, elle stimule le cerveau à une attention maximale.

Quand on demanda au Dalaï Lama ce qu’il pensait des résultats, il répondit:













“Le véritable signe d’identité d’un méditateur est qu’il a discipliné son esprit à tel point qu’il est libéré des émotions négatives. ...









Dalai Lama


... La vraie mesure du développement spirituel est quand une personne peut surpasser les émotions négatives, comme la colère ou la jalousie, ou il atteint des états spirituels et montre une force d’auto-controle pendant la méditation."

Comment la méditation stimule notre acuité mentale et change notre conscience n’est pas encore clair. À ce qu’il semble, ce n’est pas seulement à court terme, mais que ces changements sont permanents.

Les moines montraient déjà une activité gamma développée avant même de commencer une méditation "expérimentale" avec le tube de résonnances magnétiques.

La découverte de la neuroplasticité, la possibilité de changer la conscience du cerveau, est encore trop récente pour pouvoir comprendre son sens.




Mais il est clair que cela offre de nouvelles possibilités pour soigner les maladies mentales. Et plus encore, cela permet de comprendre plus concrètement l’être humain.









Dassana a enseigné la méditation à Ibiza, en Hollande et en Allemagne.

www.meditationincelebration.com